Sarkozy découvre les obligations de sa fonction au bout de cinq ans.

  • le kiosque aux canards
  • UMP

lekiosqueauxcanards-Nicolas-Sarkozy

Avant un déjeuner de travail avec la chancelière Merkel sur la crise de la dette, le chef de l'Etat s'est fendu d'un trajet en RER A à l'occasion de la mise en service de nouvelles rames et, ne doutant une fois de plus de rien, a déclaré qu’un président de la République ne devait «pas simplement s’occuper des grands problèmes stratégiques» mais «aussi de la vie quotidienne» des gens, lundi à La Défense où il était arrivé en RER, qu’il avait pris à Vincennes (Val-de-Marne).


«Le chef de l’Etat ne doit pas simplement s’occuper de la vision, des grands problèmes stratégiques. Il doit aussi s’occuper de la vie quotidienne des gens», a assuré Nicolas Sarkozy, devant un amphythéâtre bondé par des élus et salariés de la SNCF, RATP et RFF (Réseau ferré de France).


«Je sais bien qu’en tant que chef de l’Etat, je dois vous défendre lorsque vous êtes injustement attaqués. On vous a demandé beaucoup (…) La double réforme des régimes de retraite, spéciaux et général. J’assume la décision qui a été prise et vous l’avez subie aussi. Le service minimum et les décisions que nous avons prises, vous avez répondu présent. Je connais vos difficultés et je tenais à vous en remercier au nom des Français», leur a-t-il lancé.


Il a également remercié les élus, «quelle que soit leur sensibilité politique».


Selon lui, «la crise doit nous conduire à diminuer nos dépenses de fonctionnement mais à augmenter nos dépenses d’investissement. La crise ne peut pas être un prétexte à l’abaissement de la qualité du service public, la crise nous fait obligation d’investir», a-t-il réaffirmé.


Comment ce type peut il dire à ce point tout et son contraire ? Comment ce pitoyable président peut il lancer de telles conneries, alors que les Français attendent prioritairement que les services publics fonctionnent, avant toute idée d’investissement ?

Après avoir déglingué l’école, la police, la justice, la poste, les retraites, le capital des français les moins aisés, les conditions de travail des associations qui, elles, pallient constamment aux absences de l’Etat. Après avoir reporté sur les collectivités locales nombres de postes régaliens ; comment ce NanoPrésident peut il se permettre de sortir autant de conneries en une seule intervention ?


Il est largement temps de virer ces guignols UMPistes et leur satellite Frontiste ; rassemblons les incapables et administrons leur un magistral coup de latte dans leurs culs en 2012.

vousaimerez

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog