Royal ; ça suffit !

  • le kiosque aux canards
  • PS, PRG

lekiosqueauxcanards-balle-pied

Le Kiosque aux Canard en a plein le croupion

Tout ça commence à le gaver menu de chez menu : on a soutenu Madame Royal durant les présidentielles 2007, malgré son détachement du programme travaillé et voté dans les sections. On a pas trop ouvert notre gueule quand sont apparu les cotisations à 10 euros pour biaiser les primaires.

On a continué à la soutenir dans ses déclarations abracadabrantesques, en se disant que ça passera. On a légèrement baissé les bras quand elle a décidé de se passer des mamamouchis du parti, leur préférant des conseillers plus ou moins étranges et, ensuite, quand elle s'est étonnée de ne pas avoir le soutien de tout le monde. Paradoxe...

On a pleurniché avec les madeleines quand elle s'est vautré aux présidentielles de 2007. On a commencé à avoir les nerfs quand les cotisés à 10 euros ont ouvert leurs gueules sur les résultats des votes du congrés. Ben maintenant : ça suffit !

Ségolène Royal n'est pas le centre des législatives

Et ne le deviendra pas. On sort de dix années de gestion catastrophique du pays. On passe, depuis cinq ans, pour des brêles à l'étranger à cause des retournements de vestes de l'ex NanoPrésident et de son côté « nouveau riche » ; la situation des plus faibles n'a jamais été aussi précaire et on nous pompe depuis dimanche avec la pauvre Ségolène qui risque de ne pas être élue : on s'en tape !

Et vas y que je te tweete sur « il faut sauver le soldat Royal » et autres soutiens dignes du joli monde des bisounours. Encore pire ; Olivier Falorni, exclut du PS après avoir confirmé sa candidature, est roulé dans la boue et accusé d'être de droite ; que la secte la ferme et se base plutôt sur la carrière de ce type avant de sortir conneries sur conneries.

Si la réalité du vote de la section locale avait été respecté, on n'en serait pas là ; et non, le premier tour d'une élection n'est pas une primaire puisqu'elle ne s'adresse pas à la même population. Les Ségoléniste, une fois de plus, privilégient la personne à la collectivité ; drôle de manière de faire du socialisme. Un rappel ? Ok : le score réalisé par « son »candidat à La Rochelle : Olivier Falorni 43% au premier tour de la primaire – contre 13% pour Ségolène Royal –, et 67% au second. 

Royal au perchoir ; une vrai bonne idée

Pourtant, le Kiosque aux Canards reconnaît que proposer la présidence de l'Assemblée nationale à Ségolène Royal était une bonne idée. Non seulement on se serait marré quelques fois, mais en plus cela lui donnait un os à ronger durant le premier quinquennat. Et cela aurait calmé la secte qui nous gonfle depuis longtemps. Trop. On a suffisemment reproché à l'UMP de faire de la personnalisation du pouvoir un credo pour, nous-même, en faire autant ; l'idéal de gauche n'est pas dans une personne, mais dans un programme, réalisé à la base, validé par les militantes et les militants. Ce ne fut pas le cas en 2007 et c'est bien dommage.

Alors oui : Royal au perchoir était une bonne idée et nous permettait de mettre enfin en avant de nouvelles têtes, de nouveaux dirigeants, des ministres proches de la base et en phase avec l'époque ; ne nous retournons pas vers le passé, ce serait source d'échec.

Alors, arrêtons dès maintenant le paluchage sur une tête, et bon courage à Olivier Falorni, homme de terrain et soutien de François Hollande dès le début des primaires.

Le Kiosque aux Canards

Législatives 2012

Royal

Falorni

PS

Gauche

lekiosqueauxcanards

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog