Retrait des troupes françaises d’Afghanistan ; UMP et FN renvoyés dans les cordes.

  • le kiosque aux canards
  • PS, PRG

lekiosqueauxcanards-retrait-d-Afghanistan-hollande.jpeg

L’UMP doutait du retrait express promis par Hollande durant la campagne

En pleine campagne pour les présidentielles, les ténors UMPistes étaient encore d’accord entre eux sur l’impossibilité de tenir le planning proposé par le candidat Hollande concernant le retrait des troupes françaises en Afghanistan. L’ancien ministre de la Défense Gérard Longuet (UMP) jugeait «intenable» la position de François Hollande sur un retrait des troupes françaises combattantes d’Afghanistan fin 2012, et le secrétaire général de l’UMP Jean-François Copé souhaitait qu’il y renonce.

Selon Gérard Longuet, à l’époque, c’était «Techniquement, c’est de toute façon un casse-tête pour régler le problème dans les délais annoncés par M. Hollande, c’est-à-dire 6 mois». Il ajoutait, sûr de lui, «C’est simplement impossible, sauf à abandonner le matériel ou sauf à demander, ce qui serait assez cocasse, aux autres pays de la coalition de garder notre matériel, le temps qu’on aille le chercher», a-t-il ajouté.

Et bien, comme à leur habitude, nos guignols de droite se sont largement plantés.

Les blaireaux du FN avait surenchéris

Mieux encore, mais malheureusement habituel ; nos blaireaux du Front national se fendait d’un communiqué de presse en date du 31 mai 2012 - bonjour l’idiotie crasse ; à peine trois semaines après l’élection de François Hollande, ils se prononcent sur une promesse devant être tenue sept mois plus tard... Pathétique de connerie, comme d’hab.

On pouvait ainsi lire sur le site officiel du Fn : 

“Lors d’un point de presse, le ministre de La Défense, Jean-Yves Le Drian a précisé que la France maintiendrait 1 400 soldats français sur les 3 500 présents dont plusieurs centaines d’hommes resteraient jusqu’à la fin de la mission de la force internationale sous commandement de l’OTAN devant intervenir fin 2014.

En cédant aux exigences américaines, le Président de la République a menti aux Français et prend le risque d’exposer inutilement la vie de centaines de nos soldats dans un pays qui sombre chaque jour un peu plus dans le chaos et une violence incontrôlable.

Il est bien évident que François Hollande qui avait fait du retrait de nos forces d’Afghanistan un de ses engagements de campagne et vient de trahir sa parole, porterait l’entière responsabilité de la perte de nouveaux soldats français au-delà de 2012.”


Et bien voilà ; une nouvelle preuve de mensonge de nos beaufs frontistes et là, comme souvent, ce sont eux mêmes qui nous donnent le bâton pour se faire exploser la gueule.

Les dernières troupes combattantes françaises ont quitté Kaboul aujourd'hui


200 soldats du 35e régiment d'infanterie de Belfort, chargés de protéger le désengagement, ont décollé vers 13H30 heure locale (11h, heure de Paris), a indiqué une source aéroportuaire. Ces hommes, après trois jours passés dans un sas de décompression à Chypre, devraient être de retour en France mardi.


La France ne compte plus, dans le pays, que des formateurs et des logisticiens essentiellement basés à Kaboul, en plus de médecins militaires. Elle revient à une configuration proche de celle existant avant 2007, avant que Nicolas Sarkozy ne décide d'accroître la présence militaire pour, à la demande des Américains qui dirigent l'Isaf, aller davantage au contact des insurgés.

Une nouvelle promesse tenue pour François Hollande


Le Kiosque aux Canards

Retrait Afghanistan

François Hollande

Promesses campagne

UMP

Fn

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog