Renvoyez sa “lettre au peuple français” au NanoCandidat Sarkozy

  • le kiosque aux canards
  • UMP

lekiosqueauxcanards-lettre-sarkozy.jpg 


Six millions d’exemplaires papier

On le sait depuis son retour du voyage chahuté à l’île de La Réunion ; notre NanoWinner Sarkozy va nous adresser une lettre, directement à nous, afin que nous ayons un peu de lecture quand nous allons évacuer le gnou farci au beurre de yack du dîner de la veille. D’ailleurs, c’est un peu idiot, vu qu’elle est disponible sur le net depuis quelques jours, donc ; même pas besoin d’utiliser, une fois encore, nos impôts pour nous la faire parvenir.

“Livrer” sa philosophie aux français

Ainsi, fort de cinq années de présidence qui ont suivi cinq années de gouvernance, Nicolas NanoPrésident Sarkozy pense qu’il est encore utile de nous expliquer qui il est, ce qu’il promet sans faire, et ce qu’il va mettre en place, dans ses rêves.

D'ailleurs, tout comme l'avait fait François Mitterrand en 1988. Sur la couverture sobre de ce document de format A4 figure une inscription manuscrite de Nicolas Sarkozy : "Mes chers compatriotes, Il n'est rien de plus beau en démocratie que l'amour de son pays..." Au fil des 34 pages, le candidat cite le général de Gaulle, Jules Ferry, et donne la colonne vertébrale de son programme : "Si la France ne veut pas subir, la France doit être forte."

Dix huit jours avant le premier tour pour enfin connaître son programme

Au moins, ça a un avantage ; depuis le début de la campagne, son troupeau médiatique peut descendre le programme des autres candidats sans aucun soucis d’une répartie cinglante ; leur “héros” n’en a pas, de programme. Du moins, n’en avait il pas avant cette semaine.

C’est sans doute pas très “sport”, c’est certainement pas très sérieux, c’est se foutre complètement de notre tronche, mais ça a un avantage ; quand on a rien de précis à proposer, ça permet de partir dans tous les sens, y compris d’ailleurs dans les annonces, étranges, venues d’ailleurs, comme ces interpellations de présumés “terroristes islamistes” dont, d’ailleurs, quatre ont déjà été libérés aujourd’hui.

Et puis, ça permet de tenter de ramener un électorat “noyau dur” qui barre en quenouille, en proposant, en dernière ligne droite, des mesures comme le paiement des retraites le 1er du moins ; mesure que Xavier Bertrand dénigrait il y a encore quelques jours, argumentant que le logiciel ne le permettait pas - sic - ou encore qu’il faudrait emprunter pour le faire.

Renvoyer la “lettre au peuple français” à l’expéditeur


Alors, jolies lectrices et fiers lecteurs, Le Kiosque aux Canards vous propose une mesure simple, facile, sans coût particulier - surtout ne pas mettre de timbre, puisqu’il y a franchise postale quand un citoyen écrit à la présidence de la république - : renvoyer la “lettre au peuple français” directement à l’Elysée. Voici d’ailleurs l’adresse :

Monsieur le Président de la république, 

Palais de l'Elysée, 

55 rue du Faubourg Saint-Honoré, 

75008 Paris.

Après, vous pouvez y ajouter votre “touche” ; un petit mot mignon, un dessin, une brochure d’agence de voyage pour après le 6 mai,... Bref ; c’est vous qui voyez, hein...

Et, pour les jolies ectrices et les fiers lecteurs du Kiosque aux Canards qui veulent prolonger l'idée sur Facebook ; un nouveau groupe vient de s'y créer :

Rapporter en masse le courrier de Sarkozy

dans les permanences UMP

Le Kiosque aux Canards

Présidentielles 2012

Campagne

Lettre au peuple français

Sarkozy

Retour à l’envoyeur

lekiosqueauxcanards

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog