Prestation télé du NanoCandidat Sarkozy ou comment faire une psychanalyse à une heure de grande écoute.

  • le kiosque aux canards
  • UMP

lekiosqueauxcanards-nicolas sarkozy


Sarkozy : un De Gaulle qui aurait rétrécit au séchage

C’était son grand soir ; celui où il devait tenter de remonter dans les intentions de vote. Celui où il était obligé d'apparaître comme le “courageux sauveur de la France”, tel un De Gaulle qui aurait rétrécit au séchage. Ben c’est perdu, ou plutôt ; c’est pas gagné.

La psychanalyse du NanoPrésident Sarkozy

La première parti du débat fut un melting pot de défenses de son quinquennat ; il a tellement de choses à se faire pardonner qu’on a eu l’impression d’avoir assisté à ue confession en direct. Plutôt une psychanalyse ; un NanoPrésident soucieux de se dédoubler en NanoCandidat, laissant derrière lui ses tares et ses échecs. A quarante sept jours du premier tour, explosé comme un gnou au milieu des lions dans les sondages, il ne pouvait que tenter de relativiser cinq années de mensonges, de tâtonnements, de réformes lancées et jamais terminées, d’échecs.

Mea maxima culpa, sed perseverare diabolicum est

Regretter ses erreurs, le Fouquet’s, les “casse toi pauv’ con”, le “descend” adressé à un pêcheur ; certes, mais ce fut dit, et à une période où on ne pouvait pas se planquer derrière la crise pour essayer de faire passer ses énervements. Concernant ses liens étranges avec le monde des grands patrons et de la finances ; pas d’excuses, mais une défense de maternelle “ben, madame, regardez ; les autres y font pareil”. C’est, d’ailleurs, pour se sortir de cette impasse que le NanoCandidat Sarkozy a choisi ce moment pour sortir la seule nouvelle de cette prestation ; la création d’un nouvel impôt “sur les bénéfices minimum pour les grands groupes du CAC 40”. Mea maxima culpa, sed perseverare diabolicum est.

Puis, haro sur les immigrés. Leurs nombres sera divisés par deux, et ils ne pourront bénéficier du minimum vieillesse et du RSA que s’ils résident en France depuis 10 ans et travaillent depuis cinq ans, oubliant sans doute que cette réforme n’en est pas une, quand on sait que les conditions de résidence ont déja été relevées à dix ans en janvier. Dans le cadre du budget de la Sécu pour 2012, des députés de la Droite populaire avaient en effet réussi à faire voter un amendement pour relever de 5 à 10 ans la durée de résidence en France.

Le NanoPrésident Sarkozy ne capte pas le principe du Minimum vieillesse.

Sur le minimum vieillesse, surprenant aussi, puisqu’il s'élève, en 2012, à 742,27 euros par mois. Son fonctionnement consiste en fait à compléter les ressources dont bénéficie déjà le retraité pour atteindre les 742,27 euros. Par exemple, une veuve d'agriculteur qui perçoit une pension de reversion de 300 euros, pourra, en plus, toucher 442,27 euros d'ASPA. Un étranger qui touche une petite retraite verra également sa pension augmentée pour atteindre ce minimum. L'étranger, comme la veuve, percevront donc 742,27 euros par mois. Alors, d’où vient la déclaration du NanoPrésident qui affirmait, hier soir, "Est-il normal que quelqu'un qui vient à partir de 60 ans en France ait un minimum vieillesse plus grand que la veuve d'un agriculteur qui a cotisé toute sa vie et qui a une petite retraite ? Ce n'est pas normal" ? Et oui, jolies lectrices et fiers lecteurs ; c’est d’autant moins “normal” que ça n’existe pas, en France.

Un sérieux problème de crédibilité pour Sarkozy

Et puis, ne nous cachons pas la face ; le principal problème pour Sarkozy, c’est qu’on ne le croit plus. Encore des énormes mensonges hier soir : "Hollande a été à Florange dire "je ne peux rien pour vous" : alors que c'est hollande qui a été se battre à Bruxelles pour l'apport des 150 millions d'euros à la sidérurgie - lire Le mensonge des UMPistes à la sidérurgie ; 150 millions d’euros d’un projet dont Hollande a assuré la promotion - Sur le “halal” : "Je demande aux professionnels d'étiqueter sur la base du volontariat"... ça, quand on a rien à dire, on y arrive très bien... autre mensonge relevé ; "Le mot compétitivité n'apparaît nulle part dans le programme socialiste" : page 7... Oups...http://francoishollande.fr/le-projet

Deux heures de psychanalyse pour rien ; un Sarkozy fidèle à lui-même

Bref : deux plombes passées à s'amender, à s’excuser, à promettre qu’il n’est plus le même, qu’il a désormais une famille - l’ancienne appréciera - et ressortir les mêmes approximations, au minimum, et les mêmes mensonges, habituels. Dans les coulisses de l’émission, la “nouvelle famille” fleurait bon le réac, avec des commentaires comme "Les journalistes sont tous des Pinocchio" ou "De temps en temps, ils donnent la parole à des journalistes de droite ?" alors que François Lenglet mettait le NanoPrésident Sarkozy en face de ses approximations, Guaino tournant la tête ailleurs, faisant semblant de ne pas entendre.

Une politique de comptoir pour un président peu crédible.

Dernière réaction du NanoCandidat Sarkozy en sortant de l’émission  "Je crois qu'il a accusé le coup lorsque je lui ai rappelé qu'il avait traité Hollande de 'fraise des bois'."... Offrons lui cinq ans tranquillement passés à refaire une psychanalyse, lui qui tombe dans les mêmes travers d’une politique de comptoir, alors que les français ont bien du mal à les fréquenter.

Le Kiosque aux Canards

Présidentielles 2012

Sarkozy

Fabius

Psychanalyse

vousaimerez

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog