Pourquoi Hollande a raison de vouloir supprimer Hadopi ?

  • le kiosque aux canards
  • PS, PRG

lekiosqueauxcanards-peer-to-peer

Alors que le NanoPrésident lance une énième nouvelle croisade contre le “piratage” sur le net, concernant cette fois ci le streaming - pour les neu-neu : le streaming c’est visionner gratos un film, ou écouter une musique sans la télécharger - il est temps de se poser les bonnes questions sur Hadopi ; cette loi encensée par les baltringues qui y connaissent que dalle. Oui, Hadopi a permis de gauler celles et ceux qui utilisent encore des plate formes de Peer to Peer pour télécharger ; non, Hadopi ne permet pas de gauler la grande majorité des internautes qui téléchargent.


Le Canard ne vous expliquera comment faire, une plainte pour incitation à un délit n’est pas dans les projets immédiats du Canard. Par contre, Le Canard a lu cette phrase merveilleuse sur un site web faisant l’apologie d’Hadopi en ces termes “Vendredi, fort du succès de l'Hadopi qui a contribué à réduire le téléchargement en Peer- To- Peer de 35 %, le locataire de l’Elysée veut désormais s'attaquer au téléchargement direct et au streaming.” : le truc drôle c’est “qui a contribué à réduire le téléchargement de 35%...” Ben non : l’info exacte est “qui a contribué à faire migrer les téléchageurs sur des zones encore plus underground”... D’où le ridicule de la loi, d’où l’intelligence de la proposition de François Hollande ; le téléchargement illégal, c’est comme la copie de cassettes à l’époque où Le Canard était un caneton ; ce sont aux Majors de trouver une solution pour donner envie aux consommateurs de ne pas télécharger, pas à la loi.


Alors, notre NanoPrésident nous a fait une sortie merveilleuse « J'ai bien conscience que la technologie évolue. Si la technologie nous permet une nouvelle évolution, on adaptera la législation », sauf que, le streaming, existait déjà lors des discussions sur la loi Hadopi... Ce ne sont pas les technologies qui évoluent, ce sont les UMPistes qui n’y connaissent pas grand chose. La preuve ? Ben voilà :


Madame Albanel avait pourtant, à l'époque, lancé le bouchon à une distance où il était difficile de faire mieux, des pares feux sur les logiciels libres, c’était de l’énorme de chez énorme.

Mais, les députés qui ont voté la loi HADOPI, ben c'était pas mieux :

Le top du top "mes fils le savent"... Et ce sont tes fils qui étudient et qui te disent quoi voter.

Ben ça, Le Canard trouve ça pathétique ; légiférer alors qu'on connaît pas le sujet, c'est génial de chez génial.


Tu m'étonnes, Jolie Lectrice et Fier Lecteur, que la loi HADOPI soit tellement inutile. Inutile, oui ; car mis à part les internautes débutants qui téléchargent sur des plateformes où il est simple de se faire gauler - et qui seront donc les premiers à faire les frais de cette loi, alors qu'ils y connaissent, eux aussi, que dalle et qu’ils ne sont en rien représentatifs de la majorité des “uploaders”-  il est tellement facile de télécharger sans se faire avoir et surtout, sans aucune possibilité de contrôle par IP, que ça en devient burlesque.

En parlant d’Hadopi, et donc de droits d’auteurs, Le Canard s’était encore franchement marré à l’écoute du lipdaube des jeunes populistes - pardon ; des jeunes populaires, heu... Non : des jeunes UMPistes... - et, d’ailleurs, il ne fut pas le seul, puisque la France entière fut pris d’un fou rire prodigieux. Et bien, vous savez quoi Jolies Lectrices et Fiers Lecteurs ? Y’a, en fait, un lien entre ce gros truc naze musical et la loi Hadopi : c’est que ce morceau avait été pompé à la Star Ac canadienne...

Et... Ils avaient oublié d’en payer les droits d’auteurs...

Sans doute l’avaient-ils téléchargé sur Emule ou une autre plateforme réservée à celles et à ceux qui veulent se faire gauler par la loi Hadopi... Ben c’est gagné pour eux ; nos jeunes IMPistes se sont fait rattraper par les droits d’auteurs et ont du payer 300 000,00 euros.

vousaimerez

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog