Noël est dans un mois et ça fait chier Le Canard

  • le kiosque aux canards
  • Société

vitraildejsus-le-kiosque-aux-canards

Et Noël le lui rend bien. Tous les Noël du Canard ont été merdiques. A l’époque où Le Canard vivait à Lutèce, y’avait un truc génial ; les embouteillages de Noël ; impossible de circuler d’une manière acceptable. Le Canard se souvient d’un réveillon où il a mit cinq heures pour aller de son domicile du XIII ème arrondissement jusqu’au pavillon de banlieue ouest - pourtant proche - où il allait fourrer la dinde. Cinq heures pour trente kilomètres... Et, en plus, Le Canard n’aime pas les dindes...

Le Canard n’aime pas Noël. Il a horreur des journées précédentes où il doit se frotter au peuple pour aller chercher les cadeaux de sa naine. Faire la queue, se bastonner pour choper le dernier bidule qui cause tout seul, ou le jeu pour console que tu trouves que dans un seul magasin à l’autre bout de la ville. En plus, les nains ; ben ça a des idées à la con le reste du temps, alors, pour Noël ; ils s’éclatent côté innovations.

Le Canard n’aime pas Noël. C’est le jour où le jeune barbu est né, dans une grange qui devait puer comme c’est pas possible, dans un coin du monde qui nous fout la merde depuis toujours, entouré d’autres barbus et d’une nana qui devait avoir tellement fumer de foin qu’elle croyait avoir couché avec un mec qu’avait des ailes - Ceci étant, c’est pratique pour la levrette -. C’est pour te dire, Jolies Lectrices et Fiers Lecteurs, que ça commençait pas terrible, l’histoire. Et ben ça a mal continué depuis ; Noël nous a foutu 2 000 ans de bordel.

Et ils nous prenaient déjà pour des Gnous dès le début. Si tu approfondis un peu le truc, tu te rends compte, qu’à l’époque, si les bestiaux se trouvaient dans une étable, ça ne pouvait pas se passer fin décembre, mais plutôt au tout début du printemps. Hors, ça collait pas avec les fêtes traditionnelles de solstice d’hiver. Alors, allez hop que j’tembrouille ; on truque le machin, et les Gnous seront bien gardés.

Le Canard n’aime pas Noël. Y’a toujours un illuminé à la maison qui te sort, deux semaines avant “et si on faisait un sapin super joli cette année..." Déjà, faut traduire “et si TU faisais un sapin...” Et vas-y que tu te retapes les magasins de putains de sapins, que tu vas cogiter à ta déco pour que ça fasse pas trop beauf, que tu vas installer le machin qui passe limite ta porte d’entrée, que tu te passes deux plombes à monter le truc qui penche d’un côté ou de l’autre, devant tes nains qui te hurlent dessus parce que le gnome qui fait de la lumière avec ses oreilles, ben il est pas droit et, avec leurs petits yeux lumineux, ils te proposent un coup de mains. Toi, con comme tu es, ben tu dis “oui” et ils te foutent le bordel du siècle dans le salon. Et ensuite, toi qui avait fait super gaffe de pas en mettre partout, des miasmes, ben tu dois te passer l’aspi dans toute la baraque pour nettoyer les machins qui sont tombés tout autour.

Le Canard n’aime pas Nöel. Tu bouffes le sempiternelle menu que ta grand-mère te servait déjà, en plus, t’as payé ça une fortune dans des boutiques où t’as fait encore la queue et où ta naine te demande à genoux de regarder le programme télé de Noël. Résultat ; tu bouffes pas joyeux, un menu qui t’éclate pas, dans une atmosphère survoltée, avec des gnomes de Nöel qui courent partout, avec la télé qui fonctionne sur un programme de merde que personne ne regarde. Noël, c’est un truc à devenir sataniste. Avec tes nains en victimes du sacrifice, crucifiés en haut du putain de sapin avec blanche neige en fond sonore.

D'autant, que la naine du Canard ; elle fait dans le cas soc... Donc, le soir du réveillon, t'as au moins deux ou trois gosses de pauvre chez toi... Pfffff.

Le Canard n’aime pas Nöel. Il n’aime pas les nains. Et encore moins les animaux. T’as qu’à croire qui te demanderont jamais de construire une crèches, les tiens, de nains. Dans ce cas là, ben faut être créatif mon pote ; deux serpents, un scorpion et des tarentules. Si ils te posent des questions, tu leur causes de la faune en Palestine. Tu verras que l’année prochaine, côté crèche, tu seras peinard. Ah il est né en territoires occupés le barbu ? Ben Noël, c’est ceinture d’explosifs pour tout le monde et atelier lapidation pour la belle-mère. Et, à minuit ; tu fais lancer de cocktail molotov sur le putain de sapin.

vousaimerez

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog