Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vos visites

Publié par le kiosque aux canards

lekiosqueauxcanards-balle-pied

Un candidat qui se cherche

Et on a pu voir le NanoPrésident nous montrer son incapacité à faire le grand écart entre son bilan catastrophique, fait de mesures lancées mais jamais terminées et, d’autres ; catastrophiques tout court. Et, pour une fois, la classe politique est unanime ; on ne peut pas prendre aux pauvres pour donner aux pauvres.

Prendre aux pauvres pour donner aux... Pauvres

Alors, certes, il s’agit pour le candidat Sarkozy de rattraper le retard du président Sarkozy, toujours à la traîne derrière François Hollande. Sauf que son intervention d’hier soir est plus que confuse. Alors qu’un seul quinquennat a réussi à créer plus de travailleurs pauvres - et, pour celles et ceux qui pensent encore que la crise est la seule responsable, rappelons le que cela a commencé avant - -, plus de chômage, plus de différences entre les français. 

La crise a bonne mine

Et, en parlant de crise, il est quand même assez incroyable et met, à l’avis du Canard, le doigt sur la première des inefficacité du gouvernement UMPiste ; comment une crise issue du privé a t’elle pu toucher à ce point la dette publique ? Alors que l’augmentation de cette même dette, en France, date d’un an avant le début de la crise ? Que les UMPistes répondent déjà à cela.

Un petit garçon en culote courte

Hier soir, nous avons vu et entendu un petit garçon, qui avait bien du mal à reconnaître que les premiers temps du quinquennat furent catastrophiques au niveau de l’image qu’il a souhaité donner à sa présidence. Le Fouquet’s - en fait, l’hôtel se trouvant à côté du Fouquet’s - fut compliqué à avouer. Et, encore plus qu’il n’y semble, puisque c’est l’ex épouse du président qui eu l’idée de ce cocktail... Pas de bol.

Et, ce petit garçon nous a sorti des mesures dignes de la maternelle. En effet ; comment on fait pour gagner de l’argent en obligeant les un million d’allocataires du RSA à travailler sept heures par semaine, alors que cette simple mesure coûte, en elle-même, entre 1 et 1,4 milliards d’euros pour la mettre en place, l’assurer et la suivre ?

Sarkozy ; le même candidat que 2007

On en revient exactement aux mesures du candidat Sarkozy en 2007 ; le fameux “gagner plus pour travailler plus” que nous analysions comme une mesure ridicule et inapplicable et, quatre ans après, une commission, présidée par un député UMPiste, dit exactement la même chose.

Sarkozy ; le président de la capitulation

Mais, nom d’un gnou ; qui peut encore croire que le NanoPrésident va tenir les mêmes promesses qu’il n’a pas tenue il y a cinq ans ? Il n’y a que dans les promesses que Sarkozy augmente les salaires ! Dans la réalité, jamais il ne l’a fait. Et même pire ; il a planté le plan “Espoir banlieue” ; il a capitulé sur le chômage et, à présent, il reporte les échecs de sa politique que les plus faibles ; les chômeurs, les bénéficiaires du RSA ; ça fait sans doute bander les vieux rentiers à la retraite qui font la claque lors de ses apparitions, certainement pas la France qui travaille pour payer leurs retraites.

Le Kiosque aux Canard

Sarkozy

Propositions

Candidat

Présidentielles

vousaimerez

Commenter cet article