Nicolas Sarkozy et ses amis commencent à sentir la bouse judiciaire

  • le kiosque aux canards
  • UMP

affaire bettancourt-lekiosqueauxcanards

Sarkozy ; ça sent l’roussi

Selon la radio Europe 1, Nicolas Sarkozy aurait dû être convoqué cette semaine à Bordeaux dans le bureau du juge Jean-Michel Gentil, un des magistrats chargé d’instruire le dossier de l’affaire Bettencourt.

En cause : un soupçon de financement illégal de la campagne présidentielle de 2007, sur fond d’abus de faiblesse et d’éventuelle entrave à la justice.

L’entourage direct de Nicolas Sarkozy se refuse à commenter cette information – ne confirmant ni n’infirmant la convocation devant le juge – mais indique en tout cas que l’ancien président de la République ne saurait s’y rendre cette semaine. Nicolas Sarkozy est actuellement en déplacement à Singapour. Son avocat, Maître Thierry Herzog, n’a pas fait suite à notre demande d’interview.

Selon Europe 1, un premier rendez-vous avait été proposé à l’ancien président de la République vendredi dernier, mais il était indisponible. La radio n’a pas précisé le cadre juridique d’une telle audition (comme témoin, comme témoin assisté ou en vue d’une mise en examen).

Sarkozy et Bettencourt ; ça sent toujours l’roussi

Les juges pourraient notamment vouloir le confronter à des témoignages faisant état de différentes visites de sa part au domicile des Bettencourt début 2007 – il n’en a reconnu qu’une, en février 2007 – ou à celui de l’ancienne comptable des Bettencourt, Claire Thibout : celle-ci avait affirmé que l’homme de confiance de Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, lui avait un jour demandé, début 2007, de mettre à sa disposition 150 000 euros en liquide qu’il disait destiner à l’ancien ministre Eric Woerth, alors trésorier de la campagne de Nicolas Sarkozy.


Les juges pourraient aussi vouloir l’interroger sur ses liens présumés avec l’ancien procureur de Nanterre, Philippe Courroye, dont les services s’étaient occupés du dossier Bettencourt de fin 2007 à fin 2010.

Pour les amis de Sarkozy ; ça sent aussi l’roussi

Un juge français est arrivé en Colombie pour enquêter sur le patrimoine détenu dans ce pays par un proche de Nicolas Sarkozy, Thierry Gaubert, mis en examen dans l'enquête sur une supposée corruption lors de l'élection présidentielle de 1995, a-t-on appris de source proche du dossier.


Le juge Roger Le Loire devrait s'intéresser à une villa de 1.000 m2 que Thierry Gaubert y possédait sans l'avoir déclarée au fisc ainsi qu'à deux bars ouverts dans les années 2000 et dans lesquels il avait des intérêts avec un ami français.

Thierry Gaubert et les commissions étranges

Thierry Gaubert est mis en examen pour recel d'abus de biens sociaux et blanchiment aggravé dans cette affaire. Elle porte sur les commissions légales en marge de la vente de sous-marins au Pakistan (84 millions d'euros) et de frégates à l'Arabie saoudite (200 millions d'euros) dans les années 1990.


Les enquêteurs soupçonnent qu'une partie de ces fonds ont été partiellement détournées pour financer la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995, dont Nicolas Sarkozy était le porte-parole.

10 millions d’euros pour la campagne Balladur

Les enquêteurs pensent que l'équivalent d'environ 10 millions d'euros pourraient avoir profité aux caisses de la campagne, mais ils s'intéressent aussi à la piste d'éventuels enrichissements personnels, d'où le déplacement en Colombie.


Thierry Gaubert, conseiller de Nicolas Sarkozy au ministère du Budget de 1993 à 1995 et secrétaire général de la mairie de Neuilly dans les années 1980 et 1990, est soupçonné d'avoir convoyé de la Suisse à Paris des valises d'argent.


Il nie ces accusations portées par son épouse avec laquelle il est en instance de divorce et qui sont corroborées, selon l'accusation, par des éléments matériels recueillis auprès de banques suisses. 

Les domiciles et bureaux de Sarkozy perquisitionnés

Des perquisitions ont été menées cet été au domicile et au bureau de Nicolas Sarkozy dans le cadre de l'enquête sur un présumé financement illicite de sa campagne présidentielle de 2007 avec des espèces qui auraient été soustraites à une Liliane Bettencourt en état de "démence"

Les juges chargés de l'enquête ont multiplié ces derniers temps les auditions, notamment dans l'entourage de l'ex-chef de l'Etat.

Le Kiosque aux Canards

Jean-Michel Gentil

Eric Woerth

Affaire Bettancourt

Affaire Balladur

Nicolas Sarkozy

Thierry Gaubert

Patrice de Maistre

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog