Les UMpistes écrivent des tracts ; ça évite de gérer le pays.

  • le kiosque aux canards
  • Actualités

Affiche de campagne UMPiste pour les intellos

Après les débats minables, qui leur ont d’ailleurs échappé très vite ; après les auto paluchages de ces quatre dernières années, alors que le peuple voyaient, en direct live, la réalité d’un terrain qu’ils ignorent ; après les commentaires sur les primaires citoyennes, qu’ils n’ont pas été capable de reproduire ; les voici qui balancent un trac sur les merveilleuses avancées de leur NanoPrésident et de son troupeau.


Dans ce tract, le PS y est taxé d’un “laxisme sidérant” et promouvant “l’assistanat” au lieu du travail.

Le tract de quatre pages, intitulé "Rejoignez le parti des droits et des devoirs", a été envoyé aux fédérations UMP pour qu'elles le distribuent sur les marchés, à la sortie des métros ou des gares...



L'UMP y vante le bilan du quinquennat de Nicolas Sarkozy et, à l'inverse, met en garde contre les propositions du PS et son candidat à la présidentielle, François Hollande.



"Le PS nous promet un laxisme sidérant", "le PS veut une écologie punitive et décroissante", "le PS sacrifie notre pacte républicain", "le PS préfère l'assistanat" ou encore "le PS renonce à la grandeur de la France", peut-on ainsi lire sur le tract.



Parallèlement, l'UMP a distribué aux fédérations cinq affiches bleu-blanc-rouge, tirées à 40.000 exemplaires chacune, barrées d'un "Fiers de nos valeurs" et déclinées en cinq slogans: "Je crois en la France", "Oui à la sécurité, non au laxisme", "Oui à la solidarité, non à la fraude", "Oui au travail, non à l'assistanat" et "Oui à la laïcité, non à la burqa". Dignes slogans Fn...


Cette "semaine de l'engagement", dont l'organisation a été confiée à l'ex-ministre Roger Karoutchi, nouveau conseiller politique de l'UMP, est lancée alors que des voix s'étaient élevées au sein du bureau politique pour déplorer une trop faible implication des fédérations.



La ministre de l'Apprentissage, Nadine Morano, déléguée générale de l'UMP aux élections, avait ainsi plaidé pour qu'elles soient davantage "mobilisées" afin d'"expliquer et relayer l'action du gouvernement et du président Nicolas Sarkozy".

Petit rappel à ces UMPistes, dont la mémoire est en phase avec celle d’un poisson rouge.

Sur le “travail” :

- Le "travailler plus pour gagner plus" -

La formule choc de la campagne de 2007 a fait pschit. La défiscalisation des heures supplémentaires n'a pas apporté les bénéfices attendus en terme de pouvoir d'achat. 

Même le chef de l'Etat a reconnu à demi-mots l'échec de cette mesure. Début janvier, lors d'une visite aux ouvriers d'Airbus, il a lancé, sans plus de précaution, qu'avec sa réforme des retraites, on devrait "travailler deux ans de plus sans gagner plus". En décembre 2010, il l'avait déjà dit.

Sur le “laxisme” :

- Les effectifs de police continuent à baisser. Entre 2004 et 2012, quelque 10.000 postes auront été supprimés dans la police selon des sources syndicales policières. (août 2010)

- Les braquages de commerces explosent. (mai 2009)

- Les personnes âgées, premières victimes de l'insécurité. (juin 2010)

- 1.137 voitures brûlées durant la nuit de la Saint-Sylvestre. Ou le plaisir de plus en plus systématique de gâcher la fête.

Insécurité sociale

- Quand travailler ne protège plus de la pauvreté.

- Suppression de certaines aides sociales. Le logement étudiant, l’aide aux handicapés et l’emploi à domicile sont concernés. (juillet 2010)

- Des familles monoparentales, des personnes âgées, mais également beaucoup d'agriculteurs par exemple. Ainsi, dans l'Aveyron, les Restos du coeur enregistraient une affluence record en hausse de 30 %. (novembre 2010).

Ainsi, au lieu de faire des tracts sur les éventuelles carences de leurs adversaires ; nos UMPistes feraient bien, à six mois de la nouvelle échéance présidentielle, de se mettre au boulot !

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog