Les Catho-tradi-extremedroito-loufoques auraient ils un léger soucis avec le cul ?

  • le kiosque aux canards
  • FN

lekiosqueauxcanards-sextoys

Les cathos sont vénères.    

On se le demande, jolies lectrices et fiers lecteurs... Non, en fait ; on le sait et c’est oui. Pas d’inquiètude, Le Canard ne va pas vous pondre un billet sur un éventuel jeux de mot à la con du style “Satan m’habite” - quoiqu’il fasse toujours autant marrer Le Canard celui-là - ni décortiquer la dernière bulle papale pour y trouver, insidieusement glissé entre un ordre divin, un appel général à la touze dans les collèges privés.


Nan. On va causer sex-toys et "69"


Ainsi, mercredi, le tribunal correctionnel de Paris, saisi par deux associations catholiques, devrait statuer.


A l'origine du litige : l'emplacement au numéro 69 de ce "Love shop" qui propose sex-toys et lingerie coquine à seulement 90 mètres de l'école élémentaire et du collège privé Saint-Merri, dans le quartier du Centre Pompidou. Et accessoirement, juste en face d'une église située au 78 rue Saint-Martin.

De la "pornographie", estime la Confédération nationale des associations familiales catholiques (CNAFC) et l'association CLER Amour et Famille, à l'origine de la procédure déclenchée il y a 18 mois. La loi sur la protection de l'enfance interdit depuis 2007 "l'installation, à moins de 200 mètres d'un établissement d'enseignement, d'un établissement dont l'activité est la vente (...) d'objets à caractère pornographique".


Un détail de droit soulevé par le "love shop"


Mais la partie est loin d'être gagnée pour les deux associations, la loi ne définissant pas clairement, ce qu'est un "objet pornographique". Pour la responsable de la boutique, Valérie Lévy, il n'est question au 1969 que d'érotisme.

L’avocat des culs-bénis s’indigne "A mon sens, la por­no­gra­phie est clai­re­ment défi­nie dans la jurisprudence", estime leur avo­cat, Me Henri de Beauregard, invo­quant une déci­sion de 1972. Il avait alors été jugé qu'étaient "pornographiques", les oeuvres qui, "décrivent seulement les mécanismes physiologiques" de l'acte sexuel, en omet­tant tout "contexte sentimental". "Avec des objets dont l'essence même est la simulation d'une fellation ou d'une masturbation, on est pure­ment dans le physiologique", consi­dère l'avocat. "Si les sex toys ne sont pas considérés comme pornographiques, alors je ne vois pas ce qui est un objet pornographique!"

Celui du “69” rétorque "Il y a autant de définitions pos­sibles de la pornographie que d'individus", lui répond l'avocat de Nicolas Busnel, Me Richard Malka, par­lant d'un des concepts "les plus indéfinissables qui soit". D'ailleurs, note-t-il, "ces objets sont en vente absolument libre", le catalogue des 3 Suisses par exemple y consacrant "des pages entières".

Le "69" est motivé 


"L'utilisation de sex toys n'induit en rien une quelconque dépravation géné­rale, sauf à tomber dans une vision obscurantiste de la sexualité", met en garde l'avocat. Ces objets, qui "sont aujourd'hui vendus tant chez des grands couturiers qu'en grande surface" illustrent selon lui "une évolution de la société". "Comment com­prendre, s'indigne l'avocat, que des ouvrages repré­sen­tant ou décrivant des scènes sexuelles parfois violentes soient autorisées à la vente aux mineurs alors que des objets ne représentant aucune scène sexuelle seraient décrétés pornographiques?"


Les cathos-tradi-extremisto-loufiques au fond du trou

Imaginer le tollé sur les sites web “Catho-tradi-extremedroito-loufoques” ; vous savez ; ceusses qui ont démissionné du Fn parce qu’il devenait trop à gôche. Des gods en vente à côté de la maison de dieu. Lui dont la maman n’a même pas connu le loup une seule fois. 

Et puis, si on s’en tient à la seule morale... Ne vaudrait il pas mieux déplacer l’église ? Vu que, c’est quand même elle et ses nombreux adeptes qui nous ont foutu dans un merdier sans nom durant des siècles ; si un god peut te trouer le cul, eux nous inondent les neurones de conneries Nazaréennes...

Le Kiosque aux Canards

Sex Toys

Love Shop

Cathos tradis

Extrême droite

vousaimerez

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog