lekiosqueauxcanards-mensonges

Le Canard aime bien les trucs clairs. Ainsi, il a lu le programme du Fn, le bouquin de la Marine et s’est rendu compte, qu’à défaut de clarté, nous y retrouvons des mensonges éhontés, facilement démontables en quelques clics. D’ailleurs, les dernières interviews un peu pêchues de la blonde héritière montrent que, face à des contradicteurs informés et déterminés à ne pas se laisser faire par des arguties de langages et de postures, mais pointant les incompréhensions du programme ; la Marine se viandait lamentablement.

Marine Le Pen serait en voie de reproduire le 21 avril de son papa… Alimentées par la crise économique, récupérées par une certaine branche de l’UMP, les idées d’intolérance et de repli sur soi ont le vent en poupe.

Pourtant, il suffit de s’attarder quelques instants sur le programme du front national afin de s’apercevoir qu’en matière d’immigration, l’exercice ne saurait convaincre. Cette immigration constitue le fer de lance du parti frontiste, c’en est même le pilier électoral depuis 30 ans. Mais les solutions proposées reposent sur un constat plutôt bancal argumenté par des chiffres plus qu’inexacts. Mais qui vérifie les chiffres de nos jours?


Le travail réalisé ici vise à justement confronter les arguments instrumentalisés par le front national avec la réalité des statistiques. Dans un souci d’objectivité, je me suis attaché à toujours sélectionner les sources disponibles au moment de la rédaction du programme frontiste (bien que présenté comme le programme actuel sur le site internet du Front National dont je me priverai de publier le lien ici – un moyen de ne pas leur faire de publicité au travers des algorithmes de Google – il semble qu’il n’ait pas été réactualisé depuis les présidentielles de 2007).


6 millions d’immigrés en 20 ans

6 millions : c’est le nombre des nouveaux résidents installés en France depuis 20 ans (et non pas deux millions comme le prétendait, il y a peu de temps encore, l’INSEE).
Programme du front national au 1er mai 2011 – Chapitre immigration

thumb fauxA en croire le front national, la France compterait 6 millions de nouveaux résidents d’origine étrangère (comprenons par là, les étrangers ainsi que les « nouveaux » français ayant acquis la nationalité) depuis 20 ans.

Mais si l’on se réfère aux chiffre de l’INSEE, 6 millions, c’est justement le nombre de nouveaux résidents présents en France en 2007 (voir population selon la nationalité – INSEE), incluant de fait ceux installés depuis moins de 20 ans, comme ceux présents depuis bien plus longtemps (pour revenir au niveau de 2 millions, il est nécessaire de remonter jusqu’en… 1921…). Réduisez cette statistique aux 20 dernières années, le chiffre avancé par le FN fondra comme neige au soleil.

Notons au passage qu’il a été impossible de retrouver toute trace d’une étude ciblant plus particulièrement les 20 dernières années auprès de l’INSEE, mais ça, c’est comme pour tout avec le FN, on laisse penser que la source est celle qui est citée, mais en y regardant de plus près, l’INSEE, ce n’est que le gros méchant qui mentait autrefois sur ses statistiques, alors que « nos 6 millions à nous », rien ne dit qu’on ne les a pas sortis d’une belle soupe maison.


statistiques immigration france INSEE front national

Jusqu’à 500 000 nouveaux arrivants chaque année en France

400 000 à 500 000: C’est le nombre de nouveaux immigrés qui entrent chaque année sur le territoire national dont 300 000 en situation régulière selon l’OCDE.
Programme du front national au 1er mai 2011 – Chapitre immigration

thumb fauxRéférons nous à l’OCDE (source: International migration database), et la surprise est de taille, car il n’y est pas question de 400 000 à 500 000 immigrés entrés en France en 2007, mais très exactement 128 882 (seulement). Et quant bien même le front national souhaiterait surfer sur une officielle méconnaissance de l’immigration clandestine, 128 882 au lieu de 300 000, c’est tout de même une erreur d’exactement 132.77%. Comparée à d’autres pays, la France ne s’en sort finalement pas si mal !



afflux de population immigrée france OCDE immigration

Et si, toujours afin de comparer ce qui peut l’être, nous ramenions cet afflux d’immigration au nombre d’habitants de chaque pays (source: OCDE – General statistics), on s’apercevrait alors qu’avec seulement 0.21% de la population totale, la France est bien loin de constituer une destination d’immigration massive… Même les Etats Unis pourtant ultra sécuritaires nous devancent. Et que dire du Luxembourg…



afflux population immigrée en france pourcent OCDE

Le rapport Milloz prouve le gouffre financier de l’immigration

40 millions d’euros: C’est le montant du déficit annuel dû à l’immigration si on se réfère à l’actualisation 2005 du rapport Milloz, jamais réellement contredit.
Programme du front national au 1er mai 2011 – Chapitre immigration

thumb fauxL’arme secrète du Front National: Les rapports d’économistes « maison ». Car Pierre Milloz milite pour les idées du parti. En 2002, il apporte sa signature d’élu au parrainage de la campagne de Jean Marie Le Pen.

Il est d’ailleurs membre du conseil scientifique du Front National (source: Wikipedia), et occupe les fonctions de secrétaire au sein du club de l’horloge (ce petit club très privé réunissant des politiques de l’UMP et d’extrême droite et ayant envisagé une alliance entre ces deux partis sous couvert de l’abandon des positions les plus extrêmes du FN).De quelle objectivité a pu faire preuve Monsieur Milloz dans la rédaction de son rapport? Nous avons vu que lorsqu’il est questions de chiffres, le FN n’a aucun complexe à falsifier !



Quant au fait que ce rapport n’ait jamais été réellement contredit, notons tout de même la parution en 1998 d’un ouvrage intitulé « face au front national, arguments pour une contre offensive » écrit conjointement par Pierre André Taguieff (historien, politologue et philosophe dont la notoriété n’est plus à faire) et Michèle Tribalat (démographe) en réponse aux premiers écrits de Monsieur Milloz.


Evaluer un bilan financier fiable lié à l’immigration constitue un exercice difficile tant il requiert un regard global sur la société. L’économie liée à l’immigration, c’est un mélange de dépenses et recettes directes, mais aussi indirectes (l’aspect le plus difficile à estimer). Une étude crédible se doit par conséquent de ne jamais omettre les paramètres suivants:


  • la population immigrée consomme, mais les retombées en matière de TVA, points d’indices de croissance liés à cette consommation, sont difficiles à évaluer fidèlement,
  • un immigrant est souvent une personne jeune, active, et déjà formée d’un point de vue professionnel (l’immigration française est fortement d’origine européenne).
  • Un travailleur immigré participe à la diffusion d’idées, de savoirs et de technologies, ceci contribue activement au développement économique et industriel,
  • la population immigrée travaille et aide à prendre le relai en finançant les retraites d’une France vieillissante,
  • l’immigration engendre des les retombées culturelles et artistiques de part la diversité sociale qu’elle permet,
  • l’immigration est indissociable d’une émigration française à l’étranger, refuser une certaine immigration, c’est fermer la porte à la présence ailleurs de plus de 2.2 millions d’expatriés (source: La Tribune) qui y servent souvent des intérêts français (quid de l’approvisionnement énergétique française au travers de ce que certains qualifient de pillage des ressources en uranium au Niger, ou du pétrole gabonais?).
  • Selon un rapport du sénat, le coût des reconduites à la frontière s’est élevé à 415,2 millions d’euros en 2009, soit 20970 euros par personne reconduite. Il s’agit de dépenses non négligeables qui doivent entrer en ligne de compte dès lors qu’on prône une politique plus répressive encore.
  • etc …

Autant de paramètres éclairant sur la complexité d’un chiffrage exhaustif, et qui mettent en lumière que les seuls arguments avancés par une personne comme monsieur Milloz et ses trop nombreuses affinités avec le FN ne peuvent certainement pas servir de support à un rapport éclairé.


Si vous souhaitez des données réellement précises, vous pouvez vous rapporter à ce billet du Kiosque aux Canards : Les coûts réels de l’immigration pour l’économie nationale : 12,4 milliards d’euros de solde positif.



L’immigration plombe les budgets de la sécurité sociale

700 millions d’euros: C’est le coût annuel de l’Aide médicale d’Etat (AME) réservés aux étrangers en situation illégale.
Programme du front national au 1er mai 2011 – Chapitre immigration

thumb fauxLe front national se garde bien de citer ses sources, il n’a pas non plus été possible de confirmer ce chiffre au travers de recherches sur la toile. Par contre, un rapport de l’inspection générale des affaires sociales intitulé "analyse de l’évolution des dépenses liées à l’aide médicale d’état (AME)"   chiffre le montant de cette AME à 524M€ en 2007, en relevant une importante évolution de ces dépenses au cours des dernières années.La charge est élevée, certes, mais bien en deçà de ce qu’affirme le front national.


L’argument du FN vise à convaincre sur l’impératif de supprimer cette AME pour les étrangers, mais le rapport des affaires sociales pointe justement la nécessité d’une prise en charge médicale rapide et gratuite comme bénéfique en matière de santé publique: " Retarder une prise en charge médicale et un retour tardif à l’hôpital " ne se révélera que "nettement plus couteux" , sans parler des " risques sanitaires sérieux du fait des retards " auxquels peuvent alors être exposés un ensemble de la population (tuberculose, autre…).


Cette nécessité d’un système médical efficace au profit des plus défavorisés ne concerne pas que la population immigrée, bien qu’elle en inclue une certaine minorité. Leur fermer l’accès à une médecine « de droit » comme le souhaiterait le FN n’n'aura pour unique conséquence que l’augmentation à moyen terme des dépenses globales de santé.


Les prisons françaises sont remplies d’immigrés

25%: C’est le taux moyen annuel de la population étrangère en milieu carcéral, un taux qui avoisine probablement les 70% si l’on prend en compte toute la population d’origine immigrée.
Programme du front national au 1er mai 2011 – Chapitre immigration

thumb fauxIci encore, aucune source n’est citée, cela donne tellement de libertés pour sortir du chapeau les chiffres les plus fantasmagoriques qui soient. Le FN joue encore une fois sur les doubles sens: Parle t-on de 70% d’une population carcérale d’origine immigrée, ou alors 70% d’une population d’origine immigrée en milieu carcéral. La vérité est que l’INSEE évaluait la population carcérale à 60 403 personnes pour l’année 2007, dont 19.7% d’étrangers (soit environ 11900 individus). Rapporté aux 3.6 millions d’étrangers présents sur le territoire français en 2007, nous obtenons… 0.33% de la population d’origine étrangère incarcérée en France !


Tout est histoire de chiffres et de points de vue, mais quel que soit l’angle sous lequel on aborde ces chiffres, le FN reste bien éloigné de la vérité… Comme toujours…


Les immigrés volent le pain des français

5%: C’est le taux d’étrangers qui rentrent en France avec un contrat de travail, ce qui signifie que 95% entrent sans.
Programme du front national au 1er mai 2011 – Chapitre immigration

thumb fauxUn argument purement inutile, puisqu’il ne veut rien dire, et il n’est encore une fois appuyé par aucune référence. S’agit-il de statistiques officielles ou de fantasmes maison ? De quel type d’entrées sur le territoire parle t-on, car outre le visa « travail », il existe des visas « etudiants », « conjoints », voire « retraités ». Alors, réjouissons nous plutôt de voir une france soit si attractive pour les touristes du monde entier, parce que ça, c’est bon pour notre économie!


Les immigrés sont tous des fainéants

50% des bénéficiaires du RMI sont des étrangers.
Programme du front national au 1er mai 2011 – Chapitre immigration

thumb fauxLe RMI est mort, vive le RSA (oui ce programme du front national n’a pas été réactualisé depuis quelques années), mais pour ce qui est de l’année 2006, une enquête de la DREES publiée en 2009 notait que seuls 19% des bénéficiaires du RMI étaient étrangers. Peut être les chiffres du Front National incluaient-ils également les 14% de descendants d’immigrés (il serait alors honnête de le préciser), mais là encore, nous sommes loin du compte. Evidemment, la source du FN n’est une nouvelle fois pas citée, on ne peut que se fier aux statistiques officielles.


Marine Le Pen n’est pas votre amie


Les flux migratoires doivent être gérés par les gouvernements du monde entier. C’est un fait. Mais lorsqu’on prétend proposer des solutions adaptées à la situation, encore faut il partir d’un constat juste. Le front national en est bien loin, son programme ne se fonde que sur un ramassis de mensonges destinés à engendrer une peur irrationnelle de l’étranger.


L’instrumentalisation des chiffres par Marine Le Pen et ses amis décrédibilise l’ensemble de son projet. Sans cette capacité à poser un regard honnête et réaliste sur notre société, un parti politique n’a aucune légitimité à exposer ses réponses si ce n’est gesticuler seul dans son coin en mode clownesque. Nous l’avons vu, l’immigration ne représente pas le problème majeur de la France, mais admettre cet état de fait signifierait l’effondrement du front national puisqu’il s’agit là de son unique fond de commerce, un bien mauvais populisme.


Tant de mensonges ne peuvent être le fait d’une relation de confiance, ce qui intéresse Marine Le Pen chez un électeur, ça n’est que l’éventualité d’un vote FN. Pour ce qui est du respect, gageons que cet électeur ne bénéficie pas plus d’égards qu’une personne d’origine étrangère… Alors pourquoi ce genre de personnes devraient bénéficier de votre voix ?


Mais au fond, cet irrespect pour l’électeur n’est que l’image des ambitions secrètes du FN, bien plus proches de la monarchie que d’une démocratie au vu de la récente mascarade électorale lors de la succession de la tête du parti (il faut reconnaitre que la candidature de Bruno Gollnish n’était qu’un faire valoir démocratique, tant chacun de ses partisans influents se sont faits exclure l’un après l’autre).


Quant à ceux qui instrumentalisent l’intolérance sans oser étayer leurs actes par quelque argument que ce soit aussi ridicule soit-il, suivez mon regard avec en ligne de mire messieurs Guéant et Sarkozy ainsi que leurs amis les plus radicaux au sein de l’UMP, cela n’a pas plus de valeur, qu’ils aillent eux aussi se noyer dans leur puits sans fond.

Source : http://www.citylop.com/

Dans la série "Magouille en direction des beaufs", lire : Les magouilles sarkozistes des prières de rue à Paris

Le Kiosque aux Canards

Présidentielles 2012

FN

Programme