Le président Sarkozy utilise des enfants pour l'acclamer ; un scandale chez les parents d'élèves.

  • le kiosque aux canards
  • UMP

lekiosqueauxcanards-visite-lavaur-sarkozy

Une longue séries de déplacements magouillés pour Sarkozy

Bon, on récapitule ; on a eu les ouvriers ramenés d’autres sites, on a eu les salariés triés en fonction de leurs tailles, on a eu les militants UMP baladés en cars pour faire la claque et, aujourd’hui, on a 140 enfants, sortis de l’école du Centre de Lavaur, à qui on a donné un petit drapeau “bleu, blanc, rouge” pour agiter devant le NanoPrésident tout en leur demandant de crier, le plus fort possible “Vive Sarkozy”.

C’est, comment dire ? Pathétique ? Idiot ? Ridicule ? 

Des demandes d’autorisations tronquées pour le cortège présidentiel à Lavaur

Ben oui ; tout ça. D’abord parce qu’il y eu une sacrée quenouile dans le potage ; les gamins avaient, quelques jours auparavant, ramené dans leurs cartables un texte disant “que les enfants de l'ALAE du centre assisteront au passage du cortège présidentiel sur les allées Jean-Jaurès. Dans l'hypothèse où vous ne souhaiteriez pas que votre enfant participe à cette animation, veuillez le signaler à la direction de cette structure” ; on pouvait donc imaginer que les parents n’ayant pas répondu défavorablement s’attendaient à ce que leurs nains assistent, “au passage du cortège présidentiel sur les allées Jean-Jaurès”. Hors, ce ne fut pas le cas ; les nains ont été parqués à l’intérieur du périmètre de sécurité, juste sur la place de l’hôtel de ville, afin de saluer la descente des marches du président Sarkozy.

Une grande majorité des parents d’élèves est assez mécontente - doux euphémisme - ainsi, Stéphanie Taulette, une maman, résume assez bien la manipulation envers des gamins “Personnellement nous n'avons pas souhaité que notre fils participe à cette sortie, ce que je constate c'est que cela crée à l'intérieur de l'école deux clans: les pro et les anti Sarkozy, ce qui est particulièrement déplorable”. D’ailleurs, des tracts ont déjà commencé à faire leur apparition.

Les UMPistes locaux interdisent la réactions des enseignants

Plus gênant pour les UMPistes locaux ; 6 des 9 enseignants de cette écoles ont essayé de manifester alors que les enfants se rendaient sur le parvis de l’hôtel de ville, comme cela semble avoir, en fait, été prévu des le départ. En à peine quelques minutes, les banderoles ont été confisquées et les forces de l’ordre les ont repoussé à plus de cent mètres de la manifestation officielle. Pois chiche sur le couscous ; l'une des banderoles a été confisquée par des policiers en civil - certains ont cru reconnaître des militants UMPistes locaux -, qui se sont barrés avec, en courant.

Il est vraiment curieux de voir qu’un gouvernement qui clamait, encore dernièrement,  haut et fort vouloir moraliser l’école se ridiculise en instumentalisant des gamins, qui voulaient, en fait, juste voir passer un cortège présidentielle.

Quand on en arrive à de telles postures de campagne, on ne s’étonne pas de recueillir, lors de toutes les élections depuis 2007, la monnaie électorale de sa pièce. 

Le Kiosque aux Canards

Sarkozy

Campagne

Enfants

Lavaur

vousaimerez

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog