Le président du peuple refoule les métallos d’Arcelor-Mittal

  • le kiosque aux canards
  • UMP

lekiosqueauxcanards-blocage-florange


La truanderie présidentielle d’Acelor-Mittal

Alors que le NanoPrésident Sarkozy s’épanche dans les médias sur sa “présidence du peuple” et assure avoir mis en place 17 millions d’euros d’investissement, alors que Le Kiosque aux Canards vous informait que le seul politique français à avoir assurer la promotion de ce plan de sauvetage au Parlement européen, dès le mois de novembre 2011, n’était pas Sarkozy, pas encore entré en campagne, et qui s’en foutait comme de sa première Rolex.

Ainsi, ces ces 17 millions d’euros est la part que devra verser la France à ULCOS. C’est un projet européen qui vise à identifier et à développer des procédés innovants, pour réduire les émissions de CO2 de l'industrie sidérurgique . L'objectif est une réduction des émissions de CO2 de 50%, par rapport au procédé du haut fourneau moderne.  Et, ce projet, fut défendu par François Hollande dès le 30 novembre 2011 devant le président de la Commission européenne, Monsieur Barroso, alors que Sarkozy ne l’a jamais fait directement et n’en a jamais parlé. Il reprend donc à son compte un projet défendu par son concurrent direct.

Le NanoPrésident Sarkozy envoie les CRS contre les métallos.

En cette mi-journée ; De brèves combats ont opposé quelque 200 métallurgistes de l'aciérie Arcelor-Mittal de Florange (Moselle) aux forces de l'ordre, devant le QG de Nicolas Sarkozy. Les métallos ont été aspergés de gaz lacrymogène par la gendarmerie mobile et refoulés vers le pont Mirabeau.

Venus pour défendre l'avenir de leur usine, les salariés de Florange, où deux hauts-fourneaux sont à l'arrêt depuis plusieurs mois, étaient arrivés à 12 heures dans le 15e arrondissement, à proximité du QG de campagne, où un important dispositif policier avait été déployé. M. Sarkozy, en déplacement dans la Marne, n'était pas présent à son QG.


Les syndicats se refusent à aller faite les guignols à l’Elysées.


Les syndicats CFDT et CGT ont annoncé qu'ils refusaient de rencontrer Nicolas Sarkozy lundi à l'Elysée. "On n'a jamais dérapé, on est reçu avec des gaz lacrymogènes. On n'ira pas à l'Elysée lundi", a expliqué, à proximité du QG de campagne de Nicolas Sarkozy, Edouard Martin, responsable CFDT ; la CGT et FO confirmant quant à elles une décision similaire.

Les métallos ont ensuite quitté la rue de la Convention à Paris, où se situe le QG de campagne de Nicolas Sarkozy, pour se rendre à pied à la tour Eiffel, où ils envisageaient de déployer une banderole. Aux cris de "merci Sarko", "travailler plus pour gazer plus", les salariés de Florange, où deux hauts-fourneaux sont à l'arrêt depuis plusieurs mois, avaient l'intention de déployer une banderole proclamant "l'acier lorrain vivra". Ils ont indiqué aussi vouloir se rendre à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) au siège d'Arcelor-Mittal France.

Pour plus d’infos, lire : “ Le mensonge des UMPistes à la sidérurgie ; 150 millions d’euros d’un projet dont Hollande a assuré la promotion.

Le Kiosque aux Canards

Acelor-Mittal

Sarkozy

Hollande

vousaimerez

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog