Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vos visites

Publié par le kiosque aux canards

lekiosqueauxcanards-vague-rose.jpg


Une vague rose éteint la flamme bleu

Nous avons assisté dimanche 10 juin à la levée de la vague rose attendue par François Hollande dans le but de redresser la France . Le PS a ainsi obtenu 34.4% des voix , un score élevé non atteint depuis 1981 . La majorité absolue pour le changement est en marche . La gauche obtient un total de 46.77% des voix envoyant clairement à la droite parlementaire le message de déception lancé aux présidentielles . 

Monsieur Copé , après une allocution fielleuse , déclarait sa satisfaction quant aux résultats de l'UMP . L'étrange vision UMPiste ne cesse de nous surprendre un peu plus à chaque fois . Il y a 5 ans Xavier Bertrand trouvait le moyen d'assurer que son parti l'emportait sur la gauche malgré les résultats présents lui prouvant l'inverse . Cette année c'est Copé qui prend la relève en parlant d'une victoire de la droite ( qui rappelons le se trouve derrière le PS et ses alliés Parti Radical de Gauche et divers gauches ) à 34.07% des voix .

La cohabitation n'aura donc pas lieu . Après tout , tant mieux , au moins là dessus tout le monde s'entend '' la cohabitation est contraire à l'esprit de la République '' , disait Claude Géant ( une belle phrase perdant son sens une fois que l'ex ministre affirma qu'il ne fallait pas '' laisser les pleins pouvoirs à la gauche et voter pour la droite '' ) . 

L’UMP se cherche et ne se trouve pas

Le chef de l'UMP précisait aussi qu'il n'y aurait pas d'alliances avec le FN . Il y a vraisemblablement un problème de communication à l'UMP , ou à moins que ce ne soit seulement l'oreille de Nadine Morano qui déraille . A force de crier on devient sourd . Sous nos yeux se dévoile une nouvelle preuve que les barrières entre le FN et l'UMP qui subsistaient encore au temps de Chirac sont définitivement brisées et remplacées par des passerelles . Il y a des candidats pour le changement et d'autres qui courent après un mandat pour ne pas disparaître . 

Un second tour qui confirme l’envie de changement

Le second tour de ces élections fut tranchant et précis . Majorité absolue pour le Parti Socialiste . Le gouvernement aura ainsi tous les moyens de réaliser le programme . Sachant , de plus , que le Sénat est à gauche des réformes telles que le droit de vote des étrangers aux élections locales pourront être adoptées . L'UMP n'a qu'à bien se tenir! Après ce nouvel échec cuisant refroidir ses troupes avec la vague bleue Marine n'est sûrement pas la meilleure des solutions . Surtout quand on voit la taille de la vague . 2 députés FN font leur entrée à l'Assemblée Nationale . C'est peu mais quand même trop . Marion Maréchal , la voilà , ainsi que Gilbert Collard ( à écrire avec deux N ) . 

Il y a quand même quelques bonnes nouvelles du côté UMP ( si on est de gauche bien sur ) . Il s'agit bien entendu de la course au  premier poste du parti . Cette petite guerre puérile qui s'est engagée au sein de l'UMP , déchirant les uns , clivant les autres , prouvent une fois de plus l'instabilité des dirigeants conservateurs face au pouvoir. Entre Copé et Fillon le choix va être compliqué . Il faut choisir entre un ex premier ministre un minimum intelligent mais sans charisme et d'une mollesse effarante et un inculte surexcité à l’œil taquin . Dur ,dur . 

Bruno Lemaire... Tranche

Heureusement que Bruno le Maire est là pour nous aider à trancher . Ne dites pas que vous ne connaissez pas Bruno le Maire! Pour vous aider c'est l’ancien ministre de l'agriculture qui ne savait pas à quoi correspondait 1 hectare . Il souhaite se présenter si ces idées ne sont pas représentées par les deux autres candidats . Cela se passe de commentaires , on imagine bien le genre d'idées qui peuvent affluer dans le crâne ( et non dans le cerveau ) d'une telle personne . Et puis monsieur le Maire est déjà bien pénalisé puisque que ses concurrents ont de gros soutiens , comme Xavier Bertrand , évoqué plus haut . Un allié de poids pour monsieur Fillon ( et c'est le cas de le dire ) . 

Mais bien sur sans encombres cela ne serait pas drôle . Morano le retour! Et dans une colère enflammée ( bleue , blanche , rouge? ) contre monsieur Fillon . Un nouvel appui pour Copé que Morano '' préférerait 100 fois plus voir à la tête du parti '' que l'ex chef du gouvernement. Les deux candidats seraient-ils à ce point différents? Il est vrai que mis à part un problème de sourcils dans les deux cas , à écouter les militants et adhérents UMPistes , il va falloir les départager... Affaire à suivre …

Margot Desplanches 

Le Kiosque aux Canards

Margot Desplanches

Législatives

Parti socialiste

UMP

FN

lekiosqueauxcanards

Commenter cet article