La très mauvaise semaine de Sarkozy qui décroche dans les sondages.

  • le kiosque aux canards
  • UMP

Lekiosqueauxcanards-france-flotte


La petite semaine du NanoCandidat Sarkozy

Il y croyait, pourtant, notre NanoPrésident Sarkozy. C’est cette semaine qu’il pensait dépasser François Hollande dans les sondages. Il le disait d’ailleurs à son état major depuis une dizaine de jours. Et, ce soir ; c’est le drame.... Les sondages sortent et notre guignol national perd un point dans les intentions de vote, avec 25,5 points tandis qu’Hollande en gagne 1.

L’écart est donc de nouveau à 3,5 points, ce qui est une grande première dans l’histoire de la Vème république et qui rejoint le dernier sondage datant de deux jours après la déclaration de candidature du NanoCandidat.

Une journée compliqué pour le petit Nicolas

Et, en effet, c’est pas une journée tip top pour lui, après s’être fait rembarré par une manifestations populaire à Bayonne, constitué de séparatistes, de militants de gauche et de membre du PS ; il a été obligé de se planquer dans un troquet, en attendant que ce peuple qu’il dit tant aimer, le laisse sortir de sa cachette afin qu’il s’envole pour Bruxelles où il arriva avec deux heures de retard. Quand ça veut pas, ben ça veut pas. D’autant qu’il a alors tenté deux sorties sur les militants de l’ETA et la volonté d’Hollande de remplacer les hauts fonctionnaires qui sont tombés à l’eau.

Nicolas Sarkozy perd la main dans les propositions de campagne.

Comme le raconte Le Monde dans son édition du soir, les proches du président sont consternés par cette semaine. Et, lui qui multipliait les annonces sur l’éducation, en espérant que les autres candidats réagissent, Hollande lui a coupé la chique en annonçant sa volonté de taxer les plus haut revenus, obligeant l’UMP a réagir, au lieu d’appuyer le NanoPrésident, comme sa comm. l’avait prévu.

Dans ce contexte, les propositions de M. Sarkozy sur l’école sont devenues peu audibles. Selon l'institut CSA ses propositions (moins de professeurs mieux payés) n'ont convaincu qu'un quart des Français. « Les gens s’en foutent de savoir si les profs sont mieux payés, ils veulent plus de gens pour s’occuper de leur enfants et ne moquent de savoir ce qu’il y a sous le capot ».  s'afflige un haut conseiller du président.

Deux énormes bourdes qui entament fortement la crédibilité de Sarkozy

Et puis y’a eu deux énormes conneries... L’annonce de la libération de la journaliste française blessée en Syrie - tu parles d’un président qui suit les affaires de près, toi... - et la censure par le Conseil constitutionnel de la loi pénalisant les génocides, qui fut adopté dans une précipitation telle qu’elle s’est auto sabordée elle-même.

L’équipe de campagne du président barre en quenouille

Et, ça a merdé de partout autour de lui : Au cours du dernier week-end, Nathalie Koscisuko-Morizet a commis une énorme bourde, évaluant le coût d’un ticket de métro parisien à plus de quatre euros. Le ministre de l'intérieur Claude Guéant a cru utile de qualifier le Front national de national et socialiste. Quant à Henri Guaino, la plume volubile du président, il a explosé d’autoritarisme devant le président du conseil général de l’Essonne le socialiste Guedj au cours d'un débat sur France 3. Le président lui a conseillé de mieux choisir ses émissions et interlocuteurs.

Le livre de Sarkozy repoussé par ses conseillers

Et, pois chiche sur le couscous, le livre de Nicolas Sarkozy qu'Emmanuelle Mignon a fortement rallongé. "Emmanuelle a rajouté plein de pathos », déplore un membre de l’équipe de campagne. La bataille entre conseiller s’éternise pour sinon empêcher, du moins repousser sa parution après le début de la campagne officielle. Enfin, si M. Sarkozy choisit finalement de se rendre à l'émission de Laurent Ruquier "on n'est pas couchés", ce sera pour l'émission diffusée le 17 mars.

Pas simple la vie d’un candidat qui ne veut pas défendre son bilan...

Le Kiosque aux Canards

Sarkozy

Equipe de campagnes

Bourdes

Chahuté

vousaimerez

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog