La droite parle désormais de “guérilla permanente” contre le gouvernement de gauche

La démocratie n’existe que si on en connaît les règles

Sur RMC, le député des Yvelines Jacques Myard a employé exactement le terme de “guérilla permanente”, allant dans le sens de Christine Boutin qui a déclaré aujourd’hui «Si le texte passe, ça sera violent dans notre pays. Je vous le dis” ; ainsi, fidèle à ses vraies valeurs lorsque sa démagogie l’emporte sur son positionnement politique ; la droite n’est toujours pas, en ce 20ème siècle, avec la démocratie.

Jacques Myard, le niveau zéro du député

Jacques Myard n’en est pas à son coup d’essai. Après avoir taxé l’homosexualité de “perversion sexuelle”, d’avoir lancé le fameux “Messieurs les homos des deux sexes, foutez-nous la paix” ; ce guignol est interbenu ce midi sur RMC afin de cracher sa haine contre tout ce que ses neurones ne comprennent pas ; souvenons-nus de son “ j'ai dit ceci ; on me dit qu'il faut prendre en compte l'homosexualité parce qu'elle existe. J'ai dit qu'à ce moment-là, toutes les perversions sexuelles... Le zoophile existe, vous allez le prendre en compte ?" 

Et la connerie ? Il faut la prendre en compte ou pas ?

La démocratie arrange la droite quand c’est la sienne

Alors que l’item n°31 du candidat Hollande était plus que clair : “J’ouvrirai le droit au mariage et à l’adoption aux couples homosexuels” ; les perdants des dernières élections nationales et locales l’ont mauvaise de voir, chaque jour depuis mai dernier, que ses promesses sont tenues, malgré ce que l’on entend ça et là. Oui les promesses sont tenues, et dans le planning que le candidat Hollande avait proposé. Et la réforme fiscale, et le traité européen ont été géré par Hollande tel qu’il l’avait promis ; ni moins, ni plus.

Alors oui ; la démocratie n’existe que si on en connait les règles : être démocrate, c’est avant tout être éduqué pour cela ; on ne s’impose pas démocrate parce que l’on fait de grands effets de manches en mettant ce terme à toutes les sauces.

La droite et l’extrême-droite se rejoignent dans leurs postures

Et quand cela se couple avec la religion, on en arrive à des positionnements mi électoraliste, mi ridicule. Les slogans de la manifestation contre le mariage pour tous en est l’exemple type, le cas d’école ; on mélange, on fait bander le beauf, on décline des grandes phrases où se choquent les mots “cultures”, “traditions”, “dieu” alors que l’histoire nous prouvent que ces mots, ces termes baladés dans toutes les directions, ont plus conduits notre pays - l’humanité - dans un obscurantisme meurtrier que sur la voie de la modernité et de la sagesse. Les mêmes qui ouvrent leur gueule aujourd’hui sont les héritiers des bûchers érigés pour celles et ceux qui avaient raison, dans les siècles passés, avant tous le monde. Combien de savait découvrant l”univers tel qu’il était, et pas tel qu’on le rêvait, furent massacrés par ces esprits obtus et bornés.

S’il existait une différence de fond entre la droite et la gauche, c’est bien celle-ci : la droite se bat pour des valeurs conservatrices qui ne tiennent pas compte de l’évolution de notre espèce. La gauche tente avec ses capacités de faire que la société colle au plus près aux attentes des personnes.

La droite parle désormais de “guérilla permanente” contre le gouvernement de gauche
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog