L'UMP, mauvais perdant, sodomise les coléoptères : le premier voyage d’Hollande en avion.

  • le kiosque aux canards
  • UMP


lekiosqueauxcanards-bastille-hollande.jpg

Les UMPistes continuent de nous faire marrer.


Ils nous feront encore marrer longtemps semble t’il. D’ailleurs, il n’a pas fallu attendre pour que nos perdants sautent sur ce qu’ils pensaient être une ignominie socialo-bolchevique ; le coût de l’avion privé utilisé par François Hollande, président de la république, pour faire le voyage Tulle-Paris, juste après le résultat des présidentielles.

Rappel de la soirée : M. Hollande souhaitait être dans la préfecture corrézienne pour y attendre les résultats. Mais dans le même temps, il devait être à Paris dans la soirée pour y célébrer la victoire. Les deux villes étant distantes de cinq heures par la route, son staff de campagne a donc choisi de louer deux avions privés afin de faire le voyage rapidement, pour que le président élu puisse aller saluer ses partisans place de la Bastille à Paris.

Un avion loué par… Le Parti socialiste

Les guignols de droite ont donc immédiatement sauté sur l’affaire ; présidence déjà bling bling ; Hollande fait du Sarko – sans se rendre compte qu’ils tapaient aussi sur leur ex champion en sortant des trucs comme ça… - ; bref ; la droite s’est mobilisée pour dénoncer l’utilisation d’un jet privé, payé par les contribuables. Sauf que, une fois encore, ils l’ont profond ; le jet a été loué par le PS, hors compte de campagne.


Interrogé par le site HuffingtonPost.fr, le trésorier du PS, Régis Juanico, a fustigé une polémique "ridicule",assurant : "En terme de chiffres, cet avion, ce n'est rien" Au total, le parti assure avoir loué deux appareils, l'un de 18 places et l'autre de 14, pour 30 000 euros au total, imputés au PS, et non pas aux comptes du candidat, puisqu'il s'agissait de dépenses réalisées après la fin de la campagne officielle. Un troisième appareil transportait des journalistes, à leurs frais et non à ceux du PS, assure le parti.

L'argent utilisé n'est donc pas celui de l'Etat, et l'avion est un appareil privé et non l'un de ceux de la flotte de l'exécutif.


Des débuts dans l’opposition plus que poussifs


Bon, on va pas crier au loup sur cette affaire, vu que nos UMPistes oublient le voyage d’un ministre à 180 000 euros pour être à une réunion UMPiste à l’heure ; d’ailleurs, nos UMPistes de l’époque auraient du consulter les fournisseurs du PS pour tirer les tarifs de location ; 3 avions loués à 30 000 euros, c’est quand même le top, hein…

Plus sérieusement, c’est que du bonheur que de constater que nos guignols de droite ont toujours rien appris ; les français attendent des arguments, des développements programmatiques, des mises en place techniques qui leur permettraient d’aller bien mieux dans leur vie de tous les jours et pas, comme pour la campagne à droite, des invectives du style « flamby » ; le « flamby », il vient de leur mettre profond, sans vaseline.

Le Kiosque aux Canards

Hollande

Avion

Jet privé

Tulle-Paris

lekiosqueauxcanards

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog