L’anti Hollande au bout de cinq mois ; la tentative de revanche des perdants de gauche et de droite.

lekiosqueauxcanards-perdants-UMP-FdG.jpeg

Hollande applique exactement son programme et son planning

Tout ça commence à bien faire ; comme je l’ai publié dans la catégorie du Kiosque aux Canards Le baromètre des mesures d'Hollande, le gouvernement est en train d’appliquer exactement les promesses du candidat Hollande. Ni plus, ni moins. Alors certes, notre démocratie moderne semble vouloir se concentrer sur du bla-bla ; on cause, on parle, on crie sans aucune base logique, sans se baser sur une réalité de travail du gouvernement, préférant se focaliser sur les bugs de communication plutôt que sur les avancées certaines des ces cinq derniers mois.

Les électeurs de gauche attendaient quoi ? Une révolution ? Et bien ; pourquoi ces mêmes électeurs ne prennent-ils pas leur courage à deux mains et ne descendent pas dans la rue ? Tssss... Impossible ; il vaut bien mieux s’épancher sur les réseaux sociaux, c’est plus confortable et on ne prend aucun risque à le faire. C’est presque comme si ces derniers reprochait au gouvernement un manque de courage qu’ils sont, eux-mêmes ; incapable d’avoir. Le syndrome du miroir quoi... Ils souhaitent que le gouvernement foute tout sans dessus-dessous et reconstruise, à leur place, la société. Ben non, ça ne fonctionne pas comme cela : un gouvernement a la responsabilité de citoyennes et de citoyens ; pas de militants.

Un gouvernement dont les bugs de communication sont autant de vertus

Ben oui ; on a, au gouvernement, des ministres qui sont le reflet exact de la majorité des citoyens ; certains sont plus au centre, plus à gauche, des rad’socs, des socialistes “canal historique” ; en lieu et place des derniers en poste, qui assuraient un culte de la personnalité à leur NanoPrésident : nous avons des responsables, issus la plupart de la gestion politique et économique de régions, de circonscriptions, de départements et de communes ; qui sont en phase avec une réalité de terrain qui échappaient aux anciens, plutôt ancrés dans une réalité de parti.

Et quand on mélange cet écletisme de pensées et d’actions, on n’obtient pas des robots agissant sous le joug d’un président omniprésent, mais des individualité représentant tout ou - grande - partie d’un peuple. Et c’est dans ce cas la que les bugs de comm’ se font sentir. Mais, en fait, on s’en tape de ces bugs ; l’action doit être privilégiée et cette action existe, puisque depuis le 6 mai le gouvernement Ayrault a appliqué exactement le programme Hollande.

Les perdants, de tous bords, se raccrochent aux rêves.

Que ce soit à gauche ou à droite ; les perdants se regroupent dans une sorte de mouvance très peu définie mais qui marque les médias ; une opposition rêvée. Les uns tapent sur le gouvernement car il met bas les réformes de l’ancien, les autres parce qu’il ne met pas en place celles que l’extrême gauche avaient souhaitées. Sauf que... Dans le premier cas, depuis 2007, l’ancienne majorité a perdu tous les scrutins locaux, européens et nationaux, se trouvant dans une situation politique complexe d’avoir un peuple qui n’a pas suivi ses réformes. 

Cette opposition de droite a beau jeu de fustiger le gouvernement actuel, elle qui n’a pas su convaincre les électeurs du bien fondé de ses propositions.

Dans le second cas, l’opposition de gauche reproche au gouvernement de ne pas appliquer les mesures qu’elle a elle-même proposé aux électeurs, qui n’ont pas suivi ; le Front de Gauche est arrivé quatrième aux présidentielles et son leader n’a pas réussi à se faire élire député. Et, même alors, il faudrait que le gouvernement applique ses propositions ? Et bien non ; le gouvernement est là pour mettre en oeuvre les siennes, pas celles des autres. 

Et, comme le prouvent, sans aucun doute possible, Le baromètre des mesures d'Hollande ; c’est ce que le gouvernement est en train de mettre en place, n’en déplaisent aux perdants, qu’ils soient de gauche ou de droite. Alors, au lieu de cracher dans la soupe, nos amis du Front de Gauche feraient bien mieux d’aider la France à s’en sortir, plutôt que de se la jouer perso, oubliant que les idéologies, qu’elles soient extrême ou pas, n'intéressent plus personne depuis la fin de la guerre froide.

Le Kiosque aux Canards

Hollande

Ayrault

UMP

Front de Gauche

Revanche

Perdants

lekiosqueauxcanards

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog