François Hollande dévoile son équipe de campagne

  • le kiosque aux canards
  • PS, PRG

lekiosqueauxcanards-Francois-Hollande

Une nouvelle étape est franchie ce mercredi matin dans la campagne présidentielle de François Hollande avec la composition de son équipe, révélée par Le Monde peu avant son annonce officielle à 10h30.

«Ce que je veux, c'est que nous soyons le plus efficaces possible, le plus rassemblés possible et que tous les talents soient reconnus», a indiqué au Monde le candidat socialiste, qui a tenté de n’oublier personne. Comme prévu,Pierre Moscovici occupera le poste-clé de directeur de campagne. A ses côtés, Stéphane Le Foll sera «responsable de l’organisation» et deux préfets, Nacer Meddah et Chantal Jourdan, les assisteront.

Pas de porte-paroles de poids

La partie communication sera dirigée par Manuel Valls, mais il n’y a pas de véritables «poids lourds», selon Le Monde, du côté des porte-parole. La fonction sera assumée conjointement par l’adjointe au maire de Lyon Najat Vallaud-Belkacem et la députée des Deux-Sèvres Delphine Batho, proches de Ségolène Royal, ainsi que par le député de Seine-Saint-Denis Bruno Le Roux et le maire de Cherbourg Bernard Cazeneuve, «inconnu du grand public».  

Des figures plus importantes et fidèles se retrouvent à la «direction du projet». Ainsi, Jean-Marc Ayrault est «conseiller spécial» et Michel Sapin chargé du «projet présidentiel». Les députés Claude Bartolone et Julien Dray s’occuperont pour leur part respectivement «des relations avec les partis de gauche» et de la «mobilisation citoyenne».

D’autres «amis» de François Hollande se retrouvent dans les «pôles thématiques» de l’équipe de campagne. «On trouve des hollandais historiques, comme Jean-Yves Le Drian (défense), André Vallini (justice et institutions), François Rebsamen (sécurité), Kader Arif (coopération) ou Alain Rousset (production). Ou d'autres, plus récents, Marisol Touraine (social), Jérôme Cahuzac (budget et fiscalité), Vincent Peillon (éducation, recherche) et Aurélie Filipetti (culture)», détaille Le Monde.

Royal et Montebourg écartés

Outre Manuel Valls, deux anciens adversaires de François Hollande lors des primaires citoyennes, Martine Aubry et Jean-Michel Baylet, accompagneront le candidat socialiste tout au long de la campagne, tous les deux au sein du «Conseil politique». Ainsi, des cinq ex-concurrents de Hollande, seuls Ségolène Royal et Arnaud Montebourg n’intègrent pas l’équipe de campagne –même si certains de leurs collaborateurs sont présents.

Enfin, d’autres figures historiques du Parti socialiste ne sont pas oubliées.Laurent Fabius «a accepté de continuer le travail sur la première année de mandat», a expliqué François Hollande; l’ancien Premier ministre devrait le représenter notamment lors de déplacements internationaux. Jack Lang, Gérard Collomb, Christiane Taubira ou encore Anne Hidalgo seront eux présents «pour l'aider à rayonner face aux masses de gens, ONG, entreprises ou ambassades qui sollicitent le candidat dans une campagne», a indiqué au quotidien Pierre Moscovici. Bertrand Delanoë, Lionel Jospin et Michel Rocard ne devraient pas être ignorés non plus au cours de la campagne.


vousaimerez

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog