Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vos visites

Publié par le kiosque aux canards

lekiosqueauxcanards-UMPFN

Entre les discours furieux de Guéant et des autres “ultra” de la droite déconnectée sur l’immigration et ses “méfaits” et les appels à on ne sait quoi des baltringues du Fn ; voici enfin des chiffres sur la réalité du terrain.

Le rapport annuel 2011 de l'Observatoire National de la Délinquance nous apprend qu'en 2010, sur 1 053 329 mis en cause pour crimes et délits non routiers hors infraction à la législation sur les étrangers, 916 231 sont de nationalité française, soit 87%, contre 137 098 étrangers, soit 13%.

Sur la période 2005-2010, le taux de croissance des mis en cause est de +8,4% pour les personnes de nationalité française et de +4,1% pour les personnes de nationalité étrangère.

Les crimes et délits commis par des personnes de nationalité française pèsent donc beaucoup plus et croissent plus vite que les crimes et délits commis par des personnes de nationalité étrangère.

Hommes et femmes de 14 ans  et plus se déclarant victimes de  vols personnels ou de violences  physiques hors ménage

Trois points plus généraux ensuite sont développés : On estime que près de 290000 personnes de 14 ans et plus ont été victimes de vols ou  tentatives de vols personnels avec violences ou  menaces en 2010, soit 0,6 % d’entre elles. Cette  part a connu une  baisse significative entre  2006 et 2008, passant de 0,7% à 0,4%. Depuis, la tendance s’est inversée: entre 2008 et 2010,  elle s’accroît de façon significative (+ 0,2 point).

Entre 2006 et 2008, la proportion d’hommes  se déclarant victimes de vols ou tentatives de  vols personnels avec violences ou menaces avait  diminué très significativement (-0,3  point).  Elle est depuis stable à 0,6 %. La hausse globale récente s’explique donc  par la victimation déclarée par les femmes : on  estime que près de 145000 femmes de 14 ans et plus ont été victimes de vols ou tentatives  de vols personnels avec violences ou menaces  en 2010. Le taux de victimation atteint 0,5%, soit 0,2 point de plus qu’en 2008. Cela constitue une  hausse très significative.

Pour les vols ou tentatives de vols personnels sans violence, ni menace, la proportion de  femmes qui se déclarent victimes ne suit pas  cette évolution : elle se situe à 1,6%  en 2010,  soit la valeur la plus faible observée lors de la  période 2006-2010. Ce taux est en baisse très  significative par rapport à celui de 2006 (2,1%)  et surtout par rapport à celui de 2009 (2,4%). La part des hommes se déclarant victimes, soit 2% en 2010, est, quant à elle, stable par rapport aux  années précédentes.

Les statistiques de victimation sur les violences physiques  hors ménage déclarées par les 14 ans et plus pour  l’année 2010 s’affichent en baisse pour les femmes et en forte baisse pour les hommes.

Mais, Le Canard vous laisse lire vous même ce rapport annuel ; http://www.inhesj.fr/fichiers/ondrp/rapport_annuel/ra2011/synthese_rapport_2011.pdf

vousaimerez

#FN

Commenter cet article