Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vos visites

Publié par le kiosque aux canards

lekiosqueauxcanards-UMP-LOL

Des années de sarkozysme et une politique sécuritaire du chiffre

Suppression de poste de gardiens de la paix, politique du chiffre - on gaule les petits délinquants, facilement trouvés et arrêtés, et on omet les longues enquêtes de fond, permettant l’arrêt des réseaux -, suppression de la police de proximité, magouilles de la DCRI - permettant les bugs concernant le suivi du terroriste Merah et la surveillance des téléphones de journalistes - et délires de la police des polices mettant faussement en cause des fonctionnaires de l’Etat : les années sarkozystes ont été une calamités pour la sécurité.

Le ministre de l’intérieur, Manuel Valls, ne s’est pas privé de le rappeler, alors qu’Eric Ciotti s’auto paluchait sur les chiffres de la délinquance d’octobre 2012 - lire notre article N’en déplaise aux UMPistes, les chiffres de la délinquance n’augmentent pas -.

Valls dit tout haut ce que les électeurs ont dit à l’UMP

"C'est vous qui avez échoué et les Français aujourd'hui paient dix ans d'une politique de sécurité faite de lois qui n'ont servi à rien, qui n'ont pas été appliquées. L'esbroufe c'est vous, l'échec c'est vous, la hausse de la délinquance c'est vous, les suppressions de postes de policiers et de gendarmes c'est vous", a lancé Manuel Valls avant de conclure "le retour du terrorisme dans ce pays c'est vous".


Au cours de l'échauffourée provoquée par ces déclarations, l'UMP Claude Lellouche a tenté de prendre le ministre de l'Intérieur par le col. Les huissiers de l'Assemblée sont alors intervenus pour le stopper. Pour Claude Lellouche, Manuel Valls "a fondu les plombs" et ses propos sont une "insulte pour ceux qui combattent le terrorisme". Lellouche oublie que c'est le copain de Sarkozy qui dirigeait la DCRI dans l'opération Merah, menée comme de la merde.


"L'esbroufe, c'est vous. Le retour du terrorisme dans ce pays, c'est vous", a lancé le ministre de l'Intérieur. Sur les bancs de la droite, les débuté se sont mis a scandé "Valls démission".


Le Kiosque aux Canards

Manuel Valls

Bilan de la droite

Assemblée nationale

Commenter cet article