Après la journée de la gentillesse, on peut enfin redevenir normal.

  • le kiosque aux canards
  • Société

lekiosqueauxcanards-La-Journee-de-la-Gentillesse

Ouf ; c’est terminé. Le Canard a souffert le martyr durant 24h. Dès samedi, à 23h55, il a commencé à ranger le fouet à sept queues dont il se sert pour corriger sa naine et son chat. D’ailleurs, à 23h57, il s’est dirigé vers le placard où ces deux animaux de compagnie étaient cloîtrés depuis le début de l'après-midi, afin de les délivrer. A 00h00 pile, il les libérait. Sa naine et le chat ont ainsi filé dans le jardin. Où, d’ailleurs, Le Canard avait pris soin de déposer leurs gamelles et un peu d’eau.

Puis, les 24h de gentillesse ont commencé. Le Canard est passé sur Facebook, et a copié les gentils messages de ses amis, du genre “en hommage aux personnes âgées...” ; “Si tu aimes les chats...” ; “si une personne que tu as connu est décédé de...” voir “Si tu copies 38 576 fois ce message sur ton mur, un nain à lunette naîtra quelque part dans le monde...” . Et, ayant déposé sur ces messages qui vont faire avancer le monde, des commentaires mielleux et plein de compassion - “tu vas arrêter d’écrire tes merdes, connasse” - Le Canard est passé aux messages issus de hoax ; genre les disparitions d’enfants qui, vu la date où l’annonce a été réellement écris, sont pères de famille aujourd’hui ; les trucs à la con pour éviter de se faire piquer sa CB, les fantasmes sur les Illuminatis et autres fantômes issus de l’imagination de pauvres gens ; Le Canard a gentiment répondu à tous ces baltringues qui ne prennent même pas le temps de vérifier leurs sources... C’est dire si les réponses furent en phase avec cette journée...

Bref ; tous ces trucs dégoulinant de bonnes intentions dont tout le monde se tape mais qui fait croire, à leurs copieurs, que quelqu’un s'intéresse, quelque part, à ce qu’ils pensent. Ben non ; on s’en tape. Ah non ; mince, c’est la journée de la gentillesse !!!! On s’en tape pas en fait ; on adore ce manque de créativité qui pousse tous ces ...bip... à copier et à coller indéfiniment depuis des années et des années les mêmes message aussi... bip... qu’une bande de gnous au réveil et dont leurs potesses et leurs potes s'émerveillent avec des adjectifs plus brillants les uns que les autres. Ah oui, ne pas oublier les douze petits coeurs après les messages, sinon, à priori ; on doit mal en comprendre le sens...

Puis, Le Canard a été faire un tour en ville. Il a aidé cinq petites vieilles à traverser - bon, certes en dehors des clous et comme Le Canard était sorti pour faire son jogging, en courant à un peu moins de 10 km/h ; les déambulateurs grinçant des pieds sur le bitume...-. Résultat ; deux infarctus et trois fractures du col du fémur. Comme c’était la journée de la gentillesse ; Le Canard ne les a pas terminé à coup de latte dans le ventre. Par contre, il a fait, tout de même, homologué son record.

Puis, gentillesse oblige encore ; Le Canard est rentré chez lui et, de retour sur Facebook, à fait le tour des profils de droite, en s’étant, au préalable, muni d’un florilège de citations de Maurras, de Drieu La Rochelle, de Louis-Ferdinand Céline, de Robert Brasillach et de Frédéric Lefebvre et les a collé, ça et là, au gré de ses envies.

Fatigué, épuisé par tant de bons sentiments, mais voyant qu’il reste quelques minutes avant l’arrivée des 00h00 salvatrices, Le Canard ne s’est pas vautré comme un phoque sur son canapé, laissant sa naine faire le ménage et la cuisine, alors qu’il se tapait une bière. Nan ; il s’est chargé de toutes ses tâches avilissantes pour un mâle et à servit un plateau télé à sa fille. Pfff...

Minuit enfin... Un Bourbon glace, un Short Churchill... Puis Le Canard est ressorti. Fallait finir les petites vieilles.-


Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog