Affaire Merah ; Guéant reconnait une “défaillance” ; Sarkozy aura été une nullité quant à la sécurité du pays.

  • le kiosque aux canards
  • Actualités

lekiosqueauxcanards-connerie  

La politique du chiffre en lieu et place de la politique de l'efficacité

Sarkozy et son gouvernement auront été les pires garants de notre sécurité depuis bien longtemps. Non seulement les sorties lyriques du style “on va les nettoyer au Karcher” n’auront rien donné, mais, en plus, la politique du chiffre aura été la plus catastrophique des mesures concernant la sécurité des biens et des personnes. 

L’UMP sait fort bien ouvrir sa gueule mais n’arrive pas à se retirer les doigts du cul pour appliquer, dans la réalité, ses jolis discours. D’ailleurs, c’est l’apanage de la droite et de l’extrême-droite que de causer sans rien faire, ensuite ; il suffit d’aller jeter un oeil dans les communes gérées par le FN pour se rendre compte qu’ils se foutent de la tronche de tout le monde.

Pourquoi les policiers sont en colère ?

Parce que la politique du chiffre consiste, en fonction des infractions, à fixer des objectifs de contraventions ou d’interpellations aux policiers. C’est pour eux la plus mauvaise manière de faire de la police, parce que le chiffre n’est plus un indicateur mais a été érigé en religion. 

Le policier a comme objectif de produire de la statistique, mais pas de résoudre les problèmes que rencontrent ses concitoyens. On a privilégié la quantité à la qualité. Il est par exemple, plus intéressant d’interpeller trois fumeurs de shit qu’un trafiquant, cela fait de meilleures statistiques. Et c’est exactement le problème dans l’affaire Merah ; il n'était pas "rentable" pour l'ex gouvernement de mettre en place des opérations de longues durées ; les résultats devaient être immédiat, pour faire de la comm.

L’affaire Merah ; la honte de l’UMP au pouvoir

On apprenait, dimanche soir, que la débile de soeur de Mohammed Merah avait été piégé, en camera caché, par M6. "Il apparaît que Souad a délibérément menti aux enquêteurs sur les pays que ce dernier aurait visités", écrit Me Olivier Morice, nouvel avocat de la faille Legouad dans sa demande d'acte déposée lundi auprès du juge. Les avocates des famille Ibn Ziaten et Chennouf, Me Samia Maktouf et Béatrice Dubreuil, ont annoncé le dépôt d'une demande similaire dans la journée. 

Dans ce reportage pour Enquête exclusive, la soeur du tueur a été filmée par une caméra cachée. Elle apparaît voilée, discutant à deux reprises avec son frère aîné, Abdelghani, dans un parc et une rue à Toulouse, après les sept meurtres. Abdelghani Merah, qui publie mercredi un livre très dur sur sa famille, sert de fil conducteur au reportage. 


"Fière, fière, fière"

La jeune femme, qui dit pourtant soupçonner qu'on l'enregistre, répète à plusieurs reprises être "fière" des actes meurtriers deMohamed Merah. "Je suis fière de mon frère, il a combattu jusqu'au bout (...) je pense du bien de Ben Laden, je l'ai dit aux flics, je peux te le dire à toi." 

Par ailleurs, toujours dans cette même interview filmée en caméra cachée, la soeur du "tueur au scooter" ne cache pas ses sentiments antisémites: "Les juifs, tous ceux qui sont en train de massacrer les musulmans, je les déteste"

"Les salafistes, ils agissent", dit-elle encore. "Moi et (Abdel)Kader, on soutient les salafistes, Mohammed a sauté le pas. Je suis fière, fière, fière", crie-t-elle. Autre membre de la fratrie, Abdelkader Merah est pour l'heure le seul mis en examen dans l'enquête sur les tueries de Toulouse et Montauban, dans laquelle trois enfants et un père juifs et trois militaires ont été tués. 

Le gouvernement UMP à la ramasse

L'ex-ministre de l'Intérieur Claude Guéant (UMP), interrogé en début de mois par Europe 1 sur des défaillances de ses services pendant l'affaire Mohamed Merah, en a reconnu une, non au cours de sa surveillance, mais pendant l'intervention, quand il a pu sortir de chez lui pour aller téléphoner. 

"Je vous demande lesquelles", a répondu le proche de Nicolas Sarkozy alors qu'il était interrogé sur les "défaillances objectives" citées dans le récent rapport de l'IGPN (police des polices) sur l'affaire Merah

"Je reconnais qu'il y a eu une défaillance pendant l'intervention, c'est lorsque Merah est sorti de son domicile pour aller téléphoner, déjouant - en passant semble-t-il, par des sous-sols de l'immeuble qu'il connaissait bien puisqu'il l'habitait - la surveillance de la police". Même pas les couilles de reconnaître la gestion catastrophique de son ministère.

A force de demander aux fonctionnaires de police de faire “du chiffre”, on oublie quelles sont leurs vraies priorités. Les familles des victimes de Mohammed Marah réclament des poursuites contre sa soeur pour "apologie de terrorisme".

Logique ; les mots ont autant de sens que les actes, n'en déplaisent aux soutiens d'autres personnes, proches de mouvements ayant fait des victimes innocentes, qui n'ont toujours pas compris que l'"apologie de terrorisme" faisait, aussi, des victimes.

Le Kiosque aux Canards

Mohammed Merah

Souad Merah

Claude Guéant

Politique du chiffre

UMP

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog