Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vos visites

Publié par le kiosque aux canards

lekiosqueauxcanards-duflot-valls.jpeg

Action Logement et Cécile Duflot signent une “lettre d’engagement mutuel”

Cécile Duflot a signé lundi avec Action Logement "une lettre d'engagement mutuel" pour concrétiser la promesse gouvernementale de construire 150.000 habitations sociales par an, annonce le ministère du Logement dans un communiqué.


Pour permettre à l'Union des entreprises et des salariés pour le logement (UESL), ex-"1% logement", de financer ces chantiers, l'Etat s'engage notamment "à ouvrir à Action Logement l'accès aux ressources des fonds d'épargne à hauteur d'un milliard d'euros par an sur les trois prochaines années."

Action Logement s'engage de son côté à accroître les fonds consacrés à l'aide au logement des salariés pour les porter à 4,2 milliards d'euros en 2013 et à augmenter son effort en faveur de la construction de logements locatifs sociaux à 1,5 milliard d'euros.

Cet accord, qu'ont également signé le ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici ainsi que le ministre du Budget Jérôme Cahuzac, porte aussi sur le soutien à l'accès au logement des salariés, en particulier les jeunes, et le renforcement de la mixité sociale.

Régulation massive de sans-papier “La situation économique et sociale de notre pays nous l'interdit”

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a assuré jeudi au Sénat qu'il "n'y aura pas de régularisation massive" d'immigrés, en défendant son projet de loi qui prévoit de remplacer la garde à vue des sans-papiers, devenue illégale, par une "retenue" pouvant aller jusqu'à seize heures."Je veux dire les choses de la manière la plus explicite pour éclairer le débat: il n'y aura pas de régularisation massive comme en 1981 ou 1997", a lancé le ministre en séance.


"La régularisation, c'est-à-dire la faculté pour l'administration d'admettre au séjour quelqu'un qui se maintient irrégulièrement sur le territoire, doit demeurer l'exception", a-t-il encore dit. "La situation économique et sociale de notre pays nous l'interdit", a-t-il poursuivi, après avoir rappelé la phrase de l'ancien Premier ministre socialiste Michel Rocard qui, a-t-il jugé, "reste entièrement d'actualité" : "'La France ne peut accueillir toute la misère du monde... mais elle doit savoir en prendre fidèlement sa part'." ; "La pauvreté augmente", a souligné le ministre, "les étrangers en sont les premières victimes. Le devoir de la France (..) c'est d'accueillir dignement".

Le Kiosque aux Canards

Cécile Duflot

Manuel Valls

Action logement

Habitations sociales

Sans-papier

Promesses de campagne

Baromètre des mesures d’Hollande

Commenter cet article