Armes chimiques ; c’est interdit depuis quand ?

Alors qu’on voit poindre les discussions sur une intervention ou pas en Syrie - on voit bien que les enfants massacrés, peu importe par quel camp, ne sont pas ceux des personnes qui passent leur temps à “causer” -, peut être est-il intéressant de déterminer ce qu’est une arme chimique et, surtout, quand et pourquoi elles ont été strictement prohibées par 188 États sur 196.

Une arme chimique, c’est quoi ?

panneau allemand - première guerre mondiale

Une arme chimique est une arme utilisant des produits chimiques, toxiques pour les êtres humains. L'arme peut être létale ou simplement neutralisante, et peut se révéler toxique pour la faune et la flore.

La recherche et l'emploi d'armes chimiques s'inspirent de ceux d'armes biologiques, dont l'usage est très ancien.

L'usage intense et la fabrication industrielle de ces armes se sont développés pendant la Première Guerre mondiale.

La charge toxique (chlore dans un premier temps) a d'abord été diffusée sous forme gazeuse emportée par le vent vers l'ennemi, puis transportée par un vecteur (munition), généralement obus ou bombe, mais des grenades chimiques ont été utilisées au moins dès 1914-1918.

Une interdiction des armes chimiques depuis 1997

arme chimique soviétique en Afrique

La Convention sur l'interdiction des armes chimiques (CIAC) est un traité international de désarmement qui interdit la mise au point, la fabrication, le stockage et l'usage des armes chimiques.

Son nom officiel est la Convention sur l'interdiction de la mise au point, de la fabrication, du stockage et de l'usage des armes chimiques et sur leur destruction.

La Convention a été signée le 13 janvier 1993 à Paris et est entrée en vigueur le 29 avril 1997. Le fonctionnement de la CIAC, qui est généralement considérée comme un des plus grands succès en matière de désarmement, se base sur trois principes majeurs :

- l'interdiction complète des armes chimiques ;

- la destruction des arsenaux existants ;

- un régime de vérification des engagements pris dans le cadre de la Convention et placé sous l'égide d'une institution indépendante, l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).


 

188 États sur 196 ont signé et ratifié la Convention

Cartes des pays signataires et non signataires de la CIAC

À la date du 17 mars 2013, sur un total de 196 États possibles (les 193 membres des Nations unies ainsi que les îles Cook, Niévès et le Saint-Siège), la CIAC compte 188 Étatsqui ont ratifié la Convention ou y ont accédé. Deux États l'ont signée mais pas ratifiée :

• Birmanie

• Israël

Six États demeurent encore en dehors de la Convention :

• Angola

• Corée du Nord

• Égypte

• Somalie

• Soudan du Sud

• Syrie

Trois États parties ont déclaré la présence d'armes chimiques abandonnées sur leur territoire : la Chine, l'Italie et le Panama.

Dix États parties ont déclaré la possession d'anciennes armes chimiques : l'Allemagne, l'Australie, la Belgique, le Canada, les États-Unis, la France, l'Italie, le Japon, le Royaume-Uni et la Slovénie.

Pour info, la Syrie est en dehors de cette Convention.


 


 

Vous lirez peut-être aussi...

Armes chimiques ; c’est interdit depuis quand ?
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog