Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Traduction d’un article paru le 3 mars dernier dans «Il Foglio», quotidien milanais.

« Apprivoisez les gilets jaunes, défiez les islamistes, dénoncez les écologistes, montrez du muscle dans la réforme des retraites et gérez le virus sans hystérie. L'Europe a un leader de rêve dans le domaine contre les politiques de cauchemar. 

Les raisons de crier "vive Macron!"

"Il ne ferme pas les frontières, n’isole pas l’Italie, défie les islamistes, il ne se laisse pas effrayer par les gilets jaunes ni par Marine Le Pen, il ne se fait pas troubler par Mélenchon, ne cède pas aux chantages des syndicats, ne met pas le pays à genoux pour un virus. 

Il engage des duels avec les populismes européens et défie les horreurs de l’Islam politique, il fait l’éloge de la religion catholique et il est prêt à accueillir Asia Bibi, persécutée par l’islamisme fondamentaliste, il tente tous les jours de trouver une solution à l’immigration et il traite Poutine d’égal à égal. 

Il est capable de repousser l’incapacité totale environnementaliste en expliquant que la défense de l’environnement n’est pas incompatible avec le progrès et il défend la mondialisation ainsi que l’emploi et l’économie, en relançant le rêve d’une nouvelle Europe à la hauteur du défi lancé par les géants du monde. 

Et malgré les grèves, les virus, les polémiques et les divisions, son gouvernement poursuit les réformes promises et son pays continue d’attirer les investissements, les capitaux et les entreprises et lui permettant ainsi une croissance supérieure à celle de l’Europe (0,9 % par rapport à 0,8 %) et une prévision de 1,4 % en 2021. 

La trajectoire politique d’Emmanuel Macron est là pour nous dire qu’il existe une alternative à la méthode populiste, que l’on peut défier le souverainisme sans s’abaisser au même niveau, que l’on peut opposer une politique de rêve à un modèle de cauchemar et que tout ce que les autres pays n’ont pas encore trouvé (l’anti-Trump, l’anti-Salvini, l’anti-Johnson, l’après-Merkel), la France l’a, au contraire, déjà trouvé grâce à un homme politique unique qui, en rassemblant le meilleur du progressisme et du conservatisme, a démontré que le leadership anti-canailles existe, il suffit d’être capables de le voir et de l’accepter".

Le lien vers l'article d'origine :

Lire aussi : 

Tag(s) : #Actualités, #Europe, #Italie, #Macron, #Gilets jaunes, #LREM, #Coronavirus

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :