Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pendant que Le Pen cherche des tunes, que Mélenchon se prend pour la république, que les gilets jaunes découvrent, soudainement, les manifestations autorisées ; Macron fait baisser le chômage, augmente l’industrialisation en France, explose  et fait taire les guignols qui n'ont jamais réussis, en quarante ans, à un tel résultat.

La seule réalité de la politique gouvernementale ? Ben les résultats. Donc parlons des résultats.

 Ainsi ; faisons le point. Tout ce qu’a promis la Le Pen ; ça fait psschitt ; tout ce que propose Mélenchon est irréaliste ; Les Républicains sont à la ramasse et l’extrême gauche se prend pour le docteur Guevara, grand criminel devant l’éternel, qui n’a jamais rien géré ni rien proposé.

Vidéo et liens.

Quel poids diplomatique ?

Depuis la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, la France a proclamé et diffusé dans le monde des valeurs qui fondent aujourd’hui la République. Pour beaucoup d’étrangers , elle conserve une image de terre d’asile . Mais cette image est brouillée par la politique de l’immigration actuelle et les reconduites à la frontières automatiques.

Le poids diplomatique de la France est important : elle est l’un des cinq membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU. Dans ce cadre, elle intervient dans le règlement de nombreux conflits. Elle dispose du troisième arsenal nucléaire de la France et se présente aussi comme l’un des plus gros fournisseurs d’armement. La France est consultée en cas de crise mondiale grave.

Un rayonnement culturel

Le français est la langue maternelle de 134 millions de personnes et 25 millions autres le parlent. Sur tous les continents, les antennes de l’Alliance Française et les établissements scolaires français contribuent à la diffusion de notre langue.

Cette présence linguistique est un atout culturel mais aussi économique. En effet, les films, les livres, les produits alimentaires et les machines se vendent aisément en pays francophones. Le français doit aussi faire face à la rude concurrence anglo-saxonne.

La France a une place privilégiée dans le monde. Cette intégration de la France dans les grands courants de la mondialisation lui permet d’ouvrir son marché et de s’ancrer clairement dans le libre-échange. D’autre part , l’influence politique et culturelle dans le monde reste grande mais elle doit se défendre de la concurrence anglo-saxonne.

Les réformes fonctionnent, et c’est tant mieux !

 les réformes du marché du travail ont été significatives et ont permis de créer les conditions de la reprise ; la peur de recruter s'est estompée car le coût aléatoire des licenciements a été jugulé, une mesure que personne ne salue, sauf les chefs d'entreprise, sous prétexte qu'elle serait un dommage pour les salariés et pourtant en ce moment on n’arrive pas à recruter. La réforme de la SNCF est finalement plutôt en bonne voie, c'est le cas de le dire ! Quant à la réforme des retraites, il est encore tôt pour pouvoir faire des prévisions, mais les ennemis déclarés eux-mêmes disent que les manifs et les grèves déclinent. On peut aussi parier qu'elle va réussir, au moins partiellement, même si elle a été tellement mal menée et mal exécutée.

Le FMI salue la réussite des mesures «Macron»

Saluons la baisse de la fiscalité et celle du capital contribuant à créer un désir d'investissement et à stimuler le pouvoir d’achat même si c'est insuffisant. Pire : tout à coup, les riches partent moins que de bruit pour rien sur la suppression de l’ISF, impôt symbolique qu'il était important de supprimer justement parce que c'était un symbole, celui du seul pays au monde qui l'imposait. Le FMI et leur chef économiste, Maurice Obstfeld, ont salué les « succès notables » du président depuis son arrivée à l’Élysée et notamment son programme de réformes ambitieux. Et oui ! L'attractivité de la France est forte, malgré la violence que nous laissons se développer et les grèves polluantes.

L'excellente image de Macron à l'international

A l'international, quelle bonne image certes de réunir à Versailles les plus grands patrons de la planète (et la veille de l'anniversaire de la mort du roi !), le tout en pleine grève, mais qui facilite pas la communication. Sur le plan diplomatique, succès du G7 de Biarritz ; une rare unité obtenue, un climat consensuel, un message d’unité…  Emmanuel Macron porte le projet d’Europe au plus haut, on le lui reproche, mais n'en avons-nous pas besoin ? Il se pose en leader et agace aussi en Europe, mais une Europe sans leader est condamnée, qui voyez vous d’autre ?

L'apprentissage a le vent en poupe

Pour la première fois, l'apprentissage a enregistré une augmentation "à deux chiffres" en 2019, pour atteindre un nouveau record de 485.000 apprentis. Si le gouvernement s'en est félicité, les région estiment que ces bons chiffres sont le résultat de leur travail. 

Pour la première fois, il connaît même "une progression à deux chiffres", s'est félicité le ministère du Travail. Ainsi, le nombre de jeunes entrés en apprentissage, une formation composée d'une alternance entre une formation théorique et pratique et un travail rémunéré en entreprise, a progressé de 16% en 2019, selon les chiffres publiés par le ministère. Fin 2019, il y avait ainsi 485.800 apprentis en France contre 437.000 un an plus tôt.

Les réformes fonctionnent, et c’est tant mieux !

 les réformes du marché du travail ont été significatives et ont permis de créer les conditions de la reprise ; la peur de recruter s'est estompée car le coût aléatoire des licenciements a été jugulé, une mesure que personne ne salue, sauf les chefs d'entreprise, sous prétexte qu'elle serait un dommage pour les salariés et pourtant en ce moment on n’arrive pas à recruter. La réforme de la SNCF est finalement plutôt en bonne voie, c'est le cas de le dire ! Quant à la réforme des retraites, il est encore tôt pour pouvoir faire des prévisions, mais les ennemis déclarés eux-mêmes disent que les manifs et les grèves déclinent. On peut aussi parier qu'elle va réussir, au moins partiellement, même si elle a été tellement mal menée et mal exécutée.

Le FMI salue la réussite des mesures «Macron»

Saluons la baisse de la fiscalité et celle du capital contribuant à créer un désir d'investissement et à stimuler le pouvoir d’achat même si c'est insuffisant. Pire : tout à coup, les riches partent moins que de bruit pour rien sur la suppression de l’ISF, impôt symbolique qu'il était important de supprimer justement parce que c'était un symbole, celui du seul pays au monde qui l'imposait. Le FMI et leur chef économiste, Maurice Obstfeld, ont salué les « succès notables » du président depuis son arrivée à l’Élysée et notamment son programme de réformes ambitieux. Et oui ! L'attractivité de la France est forte, malgré la violence que nous laissons se développer et les grèves polluantes.

L'excellente image de Macron à l'international

A l'international, quelle bonne image certes de réunir à Versailles les plus grands patrons de la planète (et la veille de l'anniversaire de la mort du roi !), le tout en pleine grève, mais qui facilite pas la communication. Sur le plan diplomatique, succès du G7 de Biarritz ; une rare unité obtenue, un climat consensuel, un message d’unité…  Emmanuel Macron porte le projet d’Europe au plus haut, on le lui reproche, mais n'en avons-nous pas besoin ? Il se pose en leader et agace aussi en Europe, mais une Europe sans leader est condamnée, qui voyez vous d’autre ?

L'apprentissage a le vent en poupe

Pour la première fois, l'apprentissage a enregistré une augmentation "à deux chiffres" en 2019, pour atteindre un nouveau record de 485.000 apprentis. Si le gouvernement s'en est félicité, les région estiment que ces bons chiffres sont le résultat de leur travail. 

Pour la première fois, il connaît même "une progression à deux chiffres", s'est félicité le ministère du Travail. Ainsi, le nombre de jeunes entrés en apprentissage, une formation composée d'une alternance entre une formation théorique et pratique et un travail rémunéré en entreprise, a progressé de 16% en 2019, selon les chiffres publiés par le ministère. Fin 2019, il y avait ainsi 485.800 apprentis en France contre 437.000 un an plus tôt. 

Tag(s) : #Actualités, #Europe, #France, #complotistes, #extrême-droite, #giletsjaunes, #Macron, #gouvernement, #résussite

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :