Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Infographie de l’ensemble des instituts de sondages et comparaison avec les côtes de popularité des autres présidents de la Vème république.

Après une année 2018 où sa popularité avait été divisée par deux, Emmanuel Macron est parvenu à retourner la courbe cette année. Il gagne 9 points en un an (de 24% à près de 33%). Lors des élections européennes, il arrive ex aequo en tête avec le Rassemblement national.

Le rebond important du président

L’année 2018 fut compliquée pour  Emmanuel Macron. Il a, pourtant, gagné 9 points en un an, selon t la moyenne de sept enquêtes différentes. Il atteint près de 33% environ, contre 24% en décembre précédent, ce qui correspond à son plus bas niveau au cours du quinquennat.

Macron a reconsolidé sa base

Reste que sur l'année, Emmanuel Macron a réussi à reconsolider sa base. En décembre 2018, seulement 60% des électeurs du premier tour de 2017 approuvaient son action, selon le baromètre Ifop/JDD. Ils sont aujourd'hui 78%. Le chef de l'Etat a aussi renforcé son assise à droite. En décembre 2018, 34% des électeurs de François Fillon de 2017 approuvaient son action. Ils sont désormais 50%. Il améliore aussi légèrement son score chez les électeurs marinistes (de 6 à 9%), mélenchonistes (de 6 à 13%), et hamonistes (de 12 à 24%).

Lors des Européennes, le RN fait moins qu’en 2014

Même le Rassemblement national n’a pas réussi à prendre le dessus ; le nombre de leurs députés européens est exactement le même que celui de la République en Marche de Macron, malgré les six mois passés de «Macron Bashing».

Le Rassemblement national (RN) de Marine Le Pen est arrivé en tête ce dimanche des élections européennes, en devançant de O,9% la liste soutenue par le président Emmanuel Macron, tandis que les écologistes ont pris une surprenante troisième place.

Marqué par une participation nettement plus élevée que prévu à 50,12%, le premier scrutin intermédiaire depuis le début du quinquennat a confirmé le duo de tête attendu et acté la recomposition de la scène politique enclenchée lors de la présidentielle de 2017.

Il a aussi été riche en surprises, avec le crash des Républicains de Laurent Wauquiez - à un plus bas historique - et la dégringolade de la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon.

Selon les résultats publiés par le ministère de l'Intérieur, le mouvement d'extrême droite et sa tête de liste Jordan Bardella s'imposent avec 23,31 des suffrages, en deçà de son score des européennes de 2014 (24,9%).

Dans le détail, Emmanuel Macron est mesuré à 34%, selon l'Ifop. A la même période, François Hollande était mesuré à 17%. Jacques Chirac était à 48% fin 1997, François Mitterrand à 37% fin 1983, Nicolas Sarkozy à 37% fin 2009, Valéry Giscard d'Estaing à 39% fin 1976, Charles De Gaulle à 54% en octobre 1961 et Georges Pompidou, à 63% en décembre 1971.

Tag(s) : #Actualité, #France, #lrem, #Macron, #sondages, #2019, #2020, #Gilets jaunes

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :