Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michèle Bernard-Requin, révélée au grand public par le documentaire de Raymond Depardon en 2004 «10e chambre, instants d'audience« est décédée ce samedi 14 décembre 2019 

Vidéo.

À travers 12 cas réels (conduite en état d'ivresse, petit trafic de drogue…), sélectionnés parmi plus de 200 filmés exceptionnellement entre mai et juillet 2003 à la 10e chambre du tribunal correctionnel de Paris, présidée par Michèle Bernard-Requin, ce film documentaire montre le quotidien de la justice. Les cas sont simplement filmés sans ajout de commentaire. Le film relève alors de ce qu'on appelle le cinéma direct.

D'abord avocate à la cour d'appel de Paris sous le bâtonnat de Jean Lemaire entre 1966 et 1981, Michèle Bernard-Requin devient substitut du procureur de la République à RouenNanterre puis Paris Elle est ensuite premier substitut à Paris en1995 puis vice-présidente du tribunal de grande instance de Paris en 1993. Conseillère à la cour d'appel de Paris en 2003, elle préside la cour d'assises de Paris en 2006 avant d'être finalement nommée avocate générale près la cour d'appel de Fort-de-France en 2003. Elle prend sa retraite comme magistrate honoraire en 2009

Elle meurt d'un cancer le 14 décembre 2019 à l'hôpital Sainte-Périne, dans le 16e arrondissement de Paris.

Michèle Bernard-Requin est notamment connue pour sa défense du système judiciaire français dans les écoles et dans les médias

Par ailleurs, elle est vice-présidente de l'Institut national d’aide aux victimes et de médiation de 1993 à 1997 et présidente de l'association Paris Aide aux Victimes entre 1997 et 2003.

Tag(s) : #Actualité, #justiice, #magistrat, #Michèle Bernard-Requin

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :