Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lancée par la Présidence de la République et mise en oeuvre par l'Institut français, elle permet de recueillir des idées du monde entier pour promouvoir l'utilisation du français et le plurilinguisme. 

Les participations viendront alimenter un plan d’ensemble pour le français et le plurilinguisme dans le monde.
 

Du 26 janvier 2018 au 20 mars 2018, contribuez librement à la consultation citoyenne en ligne


Les auteurs des propositions les plus innovantes seront invités à Paris pour présenter leur idée dans le cadre de la mise en oeuvre du plan pour la langue française et du plurilinguisme (frais de transport et d'hébergement pris en charge). 

Si vous êtes francophone/ francophile résidant hors de France, un accès d'un mois à la plateforme Culturethèque vous sera offert pour votre contribution à l'issue de la consultation en ligne.


Deux journées d’échanges le 14 et 15 février complèteront cette consultation. Elles impliqueront de nombreux acteurs ( intellectuels, universitaires, artistes, chefs d’entreprise, politiques, représentants des administrations et institutions françaises, ambassades, Francophonie institutionnelle, ainsi qu’un panel de citoyens qui se seront distingués par leur engagement dans la réflexion participative.

Deux objectifs : recueillir des propositions concrètes pour la promotion de la langue française et du plurilinguisme
Analyser les réponses et déceler les meilleures idées à inclure dans le rapport destiné au Président de la République.

Faire vivre le français, c’est déjà accepter deux évidences :

La première, c’est que notre langue a toujours évoluée. Elle n’est jamais restée statique. Durant toute notre histoire, nous avons absorbé des valeurs, des idées, des connaissances issues de peuples, de cultures, de pays bien différents du nôtre et nous avons, ainsi, du adapter notre langue en fonction de ces ajouts. 

Si les Maranes, venus d’Espagne dès le XIV ème siècle ont fait évoluer notre médecine à l’école de Montpellier ; si les cuisiniers de Catherine de Médicis, au XVIème siècle, ont contribué à faire de notre cuisine ce qu’elle est aujourd’hui ; il a bien fallut que notre langue s’adapte à ces nouvelles contraintes. Des mots, des expressions venues d’ailleurs qui collaient avec des spécificités que nous ne connaissions pas. On trouve bien des exemples dans chaque siècle de notre histoire.

Ce n’était pas gagner puisqu’auparavant, l’omniprésence des différents patois dans le langage courant, celui du latin dans les écrits officiels et la non-uniformisation de l’orthographe posaient un réel soucis.

La seconde, c’est que le français fascine.

Il fascine car il est le reflet d’une culture qui, si elle a, d’une manière logique, évoluée elle-aussi, s’est propagée dans des domaines aussi multiples que variés - littérature, philosophie, théâtre, cinéma, cuisine, architecture, peinture, ... . Ayant beaucoup voyagé, j’ai toujours rencontré, dans l’ensemble des continents que j’ai visité, au moins une personne parlant français et ‘ayant appris pour une raison culturelle.

Ainsi, faire vivre le français ; c’est accepter les ajouts de langues étrangères mais aussi, et surtout, promouvoir notre culture.

 

Pour votre contribution, c'est ici

« Mon idée pour le français » une consultation publique mondiale
Tag(s) : #Actualités, #France, #Société, #Français, #plurilinguisme, #langue, #idée, #consultation

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :