Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les beaufs incultes reprochent, depuis quelques jours, la légion d’honneur obtenu par le père de Cyril Hanouna, Ange Hanouna, médecin généraliste depuis plus de quarante ans en banlieue parisienne. 

Favoritisme, proximité de l’animateur avec le président, pourquoi «ce» médecin et pas les autres ? Que ne lit-on d’absurdités sur les réseaux sociaux de personnes qui, a priori, ne savent pas que c’est loin d’être le seul docteur en médecine récipiendaire et que sa nomination n’a rien à voir avec le chef de l’État, puisque que comme tous ces autres collègues bénéficiaires de cet ordre, c’est le ministère de la santé qui s’en occupe.

D’ailleurs, rien que cette année, ce sont sept médecins qui furent décorés. En 2016, ils étaient 26 à être décorés ou promus dans l’Ordre de la Légion d’Honneur.

Les conditions d’attribution

Pour entrer dans l’ordre de la Légion d’honneur, il faut remplir deux conditions préalables :

La nationalité : seuls les citoyens français peuvent être admis dans l’ordre.
Les étrangers peuvent être distingués dans l’ordre de la Légion d’honneur mais n’en  sont pas membres.

L’honorabilité : le futur légionnaire doit avoir un casier judiciaire vierge et une bonne moralité. Une enquête est effectuée pour s’assurer de la recevabilité des dossiers sur ces deux points.

Les  mérites éminents

Selon le code, « la Légion d’honneur est la récompense des mérites éminents acquis au service de la nation soit à titre civil, soit sous les armes ».

Qu’est-ce qu’un « mérite éminent » ? Il n’en existe pas de définition théorique ou de liste exhaustive. C’est la mission du conseil de l’ordre de juger, à partir des éléments de carrière qui lui sont donnés et selon la jurisprudence de l’ordre, s’il y a ou non mérites éminents.

Ces mérites prennent les formes les plus diverses puisqu’il s’agit à chaque fois d’apprécier l’action d’un être humain, la richesse d’un parcours de vie, un acte de courage ou de générosité, une action en faveur des idéaux nationaux.

Chacun est donc évalué à l’intérieur de son champ d’activité.

Néanmoins, une série de critères communément admis sont pris en compte, étayés par une jurisprudence de deux siècles :

L’éminence des services : pouvoir justifier de qualité de services, d’actions ou d’engagements à la fois exigeants et mesurables.

Le bénéfice commun : avoir œuvré pour le bien de la nation et non en fonction d’un intérêt propre exclusif (création d’emplois, développement de l’éducation, soutien aux personnes défavorisées, innovation technologique, médicale, création artistique, par exemple)

La notoriété des mérites : avoir été reconnu pour ses mérites, faire figure de modèle de civisme pour ses concitoyens, participer au rayonnement de la France à l’étranger (qu’il s’agisse d’interventions militaires, de prouesses sportives ou encore d’une influence économique).

La durée des services : un minimum de 20 ans d’activité est requis pour entrer dans l’ordre de la Légion d’honneur.

 

Ainsi, si cela fait chier certains ; qu’ils se bougent le fion pour agir au lieu de publier des conneries, tranquillement planqués derrière leur écran, puisqu’il est clair qu’au vue de son parcours professionnel et de son implication auprès des plus défavorisés ; Ange Hanouna mérite largement son entrée dans l’Ordre de la Légion d’honneur.

Légion d’honneur au père de Cyril Hanouna ; une polémique idiote
Tag(s) : #Actualités, #Société, #Hanouna, #Ange, #Légion d'honneur, #polémique, #culture

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :