Emmanuel Macron fait peur aux lobbies racistes, homophobes et pro russe

Une incroyable campagne de merde, genre bas de gamme de pollués des neurones, apparait depuis deux jours : les débiteurs de Poutine - chez Les Républicains et au Front national - entament une campagne de communication contre Emmanuel Macron qui, vu ses résultats dans les différents sondages, commencent sérieusement à faire peur à celles et à ceux qui ont décidé de prêter allégeance à une puissance étrangère ; la Russie.

Emmanuel Macron fait peur aux racailles de droite

L'agence d'Etat, machine de propagande du pouvoir russe, a décidé de s'en prendre à Emmanuel Macron. La source est étonnante : il s'agit de Nicolas Dhuicq, député Les Républicains (LR) pro-russe et pro-Assad

"Tout au long de sa carrière, [Emmanuel Macron] a agi en tant qu'agent du grand système bancaire américain", affirme sans sourciller le député. "Je pense que le seul objectif du gars [sic], est d'assouvir ses ambitions personnelles, puisqu'il n'a pas l'intention de poursuivre sa carrière en politique s'il perd à l'élection présidentielle". 

Sputnik nous refait le coup, sinon des "kompromats", du moins des "fake news". L'agence d'Etat, machine de propagande du pouvoir russe, a décidé de s'en prendre à Emmanuel Macron. La source est étonnante : il s'agit de Nicolas Dhuicq, député Les Républicains (LR) pro-russe et pro-Assad

"Tout au long de sa carrière, [Emmanuel Macron] a agi en tant qu'agent du grand système bancaire américain", affirme sans sourciller le député. "Je pense que le seul objectif du gars [sic], est d'assouvir ses ambitions personnelles, puisqu'il n'a pas l'intention de poursuivre sa carrière en politique s'il perd à l'élection présidentielle". 

Les mesures prises par Macron lors de son mandat de ministre de l'Economie ne sont manifestement pas du goût de Nicolas Dhuicq. "En analysant ses réformes, on peut facilement voir qu'elles visaient la mondialisation et l'ouverture du marché", explique-t-il. "Il soutient ouvertement l'idée d'un marché libre mondial. De plus, en tant que ministre de l'Economie, il a facilité la vente de grandes sociétés françaises à des sociétés américaines", estime le député, s'appuyant sur la fusion du groupe parapétrolier français Technip et de l'américain FMC Technologies.

Sa vie privée en ligne de mire

Dans le même temps, Julian Assange, le fondateur de Wikileaks, a affirmé à "Izvstia", organe de presse d'Etat russe, que des emails d'Hillary Clinton contiendraient des informations sur Emmanuel Macron. "Assange va jeter de l’huile sur le feu de la campagne présidentielle en France", titre le journal. L'information est notamment reprise par Russia Today (RT), plateforme souvent accusée de servir d'organe de propagande au Kremlin.

Nicolas Dhuicq s'en prend aussi à la vie privée du fondateur d'En Marche !, lui qui n'hésitait pas à lier homoparentalité et terrorisme en 2012. "Macron est ce qu'on appelle un 'chouchou' des médias français, qui sont la propriété de quelques personnes, comme nous le savons tous", dit-il à Sputnik.

"Parmi les hommes qui le soutiennent, on trouve le célèbre homme d'affaires Pierre Bergé [l'un des actionnaires de "l'Obs", NDLR], associé et compagnon de longue date d'Yves Saint Laurent, qui est ouvertement homosexuel et préconise le mariage homosexuel. Il y a un très riche lobby gay derrière lui. Ça veut tout dire", croit savoir Nicolas Dhuicq.

Début novembre, Emmanuel Macron avait lui-même démenti des rumeurs sur sa prétendue "double vie". Invité de Mediapart, le candidat à la présidentielle avait déclaré, dans ce qui semblait déjà être une réponse à Nicolas Dhuicq :

La vie politique est faite de coups, elle n'est pas civilisée. C'est lamentable, c'est comme ça, c'est ce qui fait fuir beaucoup de gens de talent. [...] Il y a des gens qui n'ont aucune morale, qui pensent que tout est permis en politique à commencer par le mensonge.

Le Front national : débiteur d’un État étranger

La Banque russe, Pervyi Tchechsko Rossisski Bank (First Cezch Russian Bank, FCRB), qui avait accordé un prêt de 9 millions d'euros en 2014 au Front National a été déclarée en situation de faillite, a annoncé l'Agence russe pour l'assurance des dépôts.

A force de soutenir tous les partis d’extrême droite en Europe, Poutine a réussi a mettre ses banques en faillite.

En savoir plus sur les financements Russe du Front national :

Emmanuel Macron fait peur aux lobbies racistes, homophobes et pro russe
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog