Affaire Pénélope Fillon ; la seule vraie question : a-t’elle bossé ou pas ?

Techniquement et légalement parlant, on ne peut pas accuser Pénélope Fillon d’être rémunérée comme attachée parlementaire de son mari. C’est sans doute amoral, mais c’est ainsi ; aucune loi ne l’interdit.

Par contre, ce qui serait illégal, c’est que Pénélope Fillon ait été rémunéré pour un emploi fictif. Et ce qui pose réellement question, c’est qu’au même moment où elle percevait un salaire d’attachée parlementaire, elle déclare, Dans une vidéo que doit diffuser l’émission « Envoyé spécial », qu’elle n’a « jamais » été l’assistante de son mari.

Ainsi, soit elle a été assistante parlementaire, et il est inconcevable qu’elle déclare le contraire en 2007 ; soit elle ne le fut jamais, et il s’agit bien d’un emploi fictif.

Au delà des gloubiboulga du camp Fillon ; c’est la seule question qui se pose aujourd’hui.

Rappelons, tout de même, qu’à gauche, les affaires Cahuzac et Thévenoud ont été jugé avec célérité et, qu’à l’époque, François Fillon semblait avoir un positionnement plus que tranché sur ces deux affaires.

 

Affaire Pénélope Fillon ; la seule vraie question : a-t’elle bossé ou pas ?
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog