Vas-y mon pote ; vote Front national ou Les Républicains et fais-toi enfler par ces tricheurs multi-millionnaires !

L’affaire Pénélope «Moneypenny» Fillon ouvre une énorme brèche dans la réalité des serviteurs de l’État. Après les pseudos salariés du Front national au Parlement européen, on se rend compte d’une chose : quand la gauche découvre en son sein des profiteurs, la justice intervient immédiatement et les condamne. Quand Les Républicains et le Front national découvrent des pourris ; ils tergiversent et tentent de noyer le poisson.

Le Front national ; la justice pour tous sauf pour eux

Des emplois fictifs au Front national ? Une vingtaine de collaborateurs du parti d'extrême-droite sont dans le viseur des services anti-fraude du Parlement européen. Ils sont suspectés d'avoir occupé des emplois à temps complets, à la fois au siège du FN en région parisienne, et au Parlement européen, à Bruxelles et à Strasbourg.

Suite à ces premières enquêtes, Marine Le Pen doit rembourser avant minuit ce mardi 31 janvier la somme de 296 497,87 euros. Soit celle encaissée indûment entre 2010 et 2016 par Catherine Griset, assistante et ex-belle soeur de Marine Le Pen.

A défaut, lui seront retirées tous les mois la moitié de ses indemnités parlementaires et de ses frais de séjour, jusqu'au recouvrement complet des montants détournés.

Vas-y mon pote ; vote Front national ou Les Républicains et fais-toi enfler par ces tricheurs multi-millionnaires !

Scorpion noir 13/03/2017 21:41

Miss "Moneypenny", une histoire d'argent secret....

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog