Marion Maréchal-Le Pen ; sur Alstom, il est temps qu’elle retrouve ses notes de cours

Vidéo.

Marion Maréchal-Le Pen s’est pris les pieds dans le tapis ce matin sur Franceinfo. La benjamine de l’Assemblée nationale a déclaré, à propos d’Alstom, dont l’annonce de l’arrêt de la production de trains à Belfort fait grand bruit :

“Il aurait fallu que l’Etat joue son rôle d’Etat stratège, fasse du patriotisme économique. Par exemple que la SNCF ne commande pas aux Canadiens de Bombardier, et que nous nous concentrions sur des commandes franco-françaises.”

Problème comme l’a remarqué Libé, cette assertion est bourrée d’inexactitudes et frappe par son absence de bon sens. L’Etat n’a pas directement la main sur les commandes de la SNCF, contrainte de passer par des appels d’offres. De plus, les trains commandés à Bombardier sont construits… en France, à l’usine de Crespin, dans le Nord, qui emploie 2 000 salariés et qui fait de ce site de construction ferroviaire l’un des plus importants d’Europe.

Heureusement pour Marion Maréchal-Le Pen, nous ne sommes qu’à la mi-septembre et les cours d’économie ont à peine repris. Il est encore temps pour elle de retrouver ses notes de cours.

Marion Maréchal-Le Pen ; sur Alstom, il est temps qu’elle retrouve ses notes de cours
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog