Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vos visites

Publié par Le Kiosque aux Canards

Hervé Mariton n’en démord pas. Dans une vidéo, le député LR de la Drôme revient sur sa position concernant le Mariage Pour Tous. Adoptée en avril 2013, la loi Taubira autorise le mariage civil et l'adoption pour les personnes de même sexe. À l'époque, Hervé Mariton en fût l’un des plus fervents opposants. À l'Assemblée nationale, il était l’orateur principal du groupe UMP lors des débats sur le mariage homosexuel. Ce mardi 21 juin, un rassemblement de la Manif Pour Tous était organisé près des Invalides, à Paris. L'occasion pour Hervé Mariton, qui y participait, de rappeler sa volonté d'"abroger la loi Taubira".

“La loi Taubira, c’est niet”

Pour le candidat à la primaire de la droite et du centre, la loi Taubira, “c’est clair, c’est niet”. Libéral d'un point de vue économique mais conservateur sur le plan des valeurs, Hervé Mariton explique que “le mariage, c’est le mariage d’un homme et d’une femme avec la possibilité de l’affiliation”. Il reconnaît être “hostile à l’affiliation et au mariage d’un couple de personnes du même sexe”. Il propose plutôt, pour “les couples de même sexe engagés dans la durée”, la création d’”un contrat d’union civile”.

Hervé Mariton seul candidat à droite pour l'abrogation de la loi Taubira

Lors de sa campagne pour la présidence de l'UMP, Nicolas Sarkozy avait manifesté son désaveu du Mariage Pour Tous. L'ancien chef de l'État avait ainsi déclaré vouloir "réécrire" et même "abroger" la loi Taubira lors d'un meeting organisé par Sens commun, un mouvement conservateur issu de la Manif Pour Tous. Depuis, Nicolas Sarkozy est revenu sur sa décision. Dans son livre La France pour la vie, il assure ne pas vouloir "légiférer à nouveau" au sujet du mariage homosexuel. Cette volte-face lui avait valu de nombreuses critiques au sein de la droite. Hervé Mariton avait ainsi regretté le "parjure" de Nicolas Sarkozy. Il est aujourd'hui, avec Jean-Frédéric Poisson, l'unique candidat à la primaire de la droite à demander l'abrogation de la loi Taubira.

Hervé Mariton recalé

La présidente de la haute autorité Anne Levade a annoncé mercredi à midi que le député de la Drôme Hervé Mariton n'était pas qualifié pour la primaire. Il a obtenu tous les parrainages d'élus requis, y compris ceux des parlementaires, mais n'a pas réussi à remplir les conditions exigées pour les 2500 parrainages d'adhérents.»

Sept candidats participeront donc à la primaire des 20 et 27 novembre: Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, François Fillon, Bruno Le Maire, Jean-François Copé, Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-Frédéric Poisson au titre du Parti chrétien-démocrate, qu'il préside.

Hervé Mariton, seul candidat contre le Mariage pour Tous, est recalé de la primaire Les Républicains

Commenter cet article