Burkini : quand un élu LR de Clamart dérape dangereusement

La veille du 15 août 2016, un conseiller municipal LR de Clamart s'est lâché sur Twitter à propos du port du Burkini à la plage, insultant les femmes qui le portent avec des rapprochements abjects : « mazout, marée noire, pollution ».

Si le débat sur ce sujet est légitime voire salutaire, il impose à tous mais surtout aux élus (fussent-ils locaux) de raison garder et de mener celui-ci dans le respect de tous et toutes.

Cet élu de la république a manifestement outrepassé la ligne rouge en qualifiant les femmes de déchets. Il s'est placé de ce fait hors de nos institutions républicaines. Nous ne pouvons accepter que les élus participent de cette libération de la parole insultante, dans le climat et le contexte actuels.

C'est pourquoi nous demandons à cet élu de démissionner de ses fonctions et de présenter des excuses à ses administrés.

S'il devait persister, nous appelons le maire de Clamart à retirer à cet élu sa délégation aux anciens combattants, pour montrer aux habitants de notre commune que les élus, même de droite, respectent tous leurs concitoyens, quelles que soient leur religion, nationalité et opinions politiques.

Cécile CHARLAINE

Pour l'association Agir Pour Clamart

Burkini : quand un élu LR de Clamart dérape dangereusement

Juliette 05/12/2016 20:00

Il y a bien plus important dans la vie des français
Que les âneries du FN et d'élus stupides chacun sa religion et la République pour nous rassembler, mais le RSI pour lui va nous tuer.

daphné 28/08/2016 16:21

Heureusement, c'est la fin des vacances, nous avons l' automne , l'hiver, et le printemps ( on n'oubliera le Burkini) pour que les politiques débattent de sujet plus important qui intéressent d'avantage les français.

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog