«Je implore toi s’il vous plaît dormir couloir.»

Un récit que je souhaite vous faire partager ; mes yeux étaient humides à la fin de la lecture.

Sur Libération, Rozenn Le Berre délivre son témoignage après avoir été, pendant dix-huit mois, chargée de s'entretenir avec des immigrés. Cette éducatrice devait constituer les dossiers permettant d'établir si, oui ou non, ces jeunes personnes pouvaient obtenir le statut de «mineurs isolés étrangers».

La suite sur Libération

«Je implore toi s’il vous plaît dormir couloir.»

Zap Pow 08/03/2016 15:03

Poignant ! Et pourtant, tant de nos compatriotes, de nos frères humains se montrent insensibles à cette misère.

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog