L’extrême-droite ; du fantasme patriote de la poupée Barbie

Vidéos.

Mais qu’ils sont mignons tout plein nos petits fantassins d’extrême-droite ! Ils prônent, tranquillement planqués derrière leurs écrans d’ordinateur, une pseudo révolution patriote, une tolérance zéro sur les crimes et délits, alors qu’eux mêmes vont pleurer leurs mères lorsqu’ils participent à une manifestation interdite par un préfet où ils prennent du gaz lacrymogène et, en pleine comparution devant les tribunaux de leur pays, lâchent des larmes de crocodiles tels des petites poupées incapables d’assumer leurs convictions.

Même le fameux général, ancien patron de la légion étrangère, s’est mis à pleurnicher devant le tribunal et a présenté ses excuses.

De véritables poupées Barbie qui, participant à une manifestation interdite, n’ont de cesse que de fustiger les forces de l’ordre qui ne font, in fine, qu’appliquer la loi.

Cette même loi que nos poupées Barbie d’extrême-droite ne supportent pas de se voir appliquer, alors qu’ils le souhaitent pour les «autres». Ces pauvres petites choses fragiles qui se croient - moins de 150 manifestants à Calais - les maîtres auto proclamés d’un patriotisme qu’ils n’ont pas les couilles d’avoir, dans la vie réelle, s’épanchent sur le net à grands renforts de posts aussi mal écrits qu’un élève de CP.

Les deux gros porcs facistes qui insultent les migrants et viennent pleurer ensuite que ces derniers se défendent.

Cette vidéo a été vue près d'1,5 million de fois et n'a pas échappé à Gilbert Collard. En marge d'une manifestation de soutien aux migrants, organisée samedi 23 janvier dans les rues de l'ancienne cité minière du Pas-de-Calais, des affrontements de plusieurs minutes ont eu lieu entre des riverains de la "jungle" de Calais et le cortège. Un jeune habitant s'est alors précipité chez lui avant de ressortir avec un fusil pour menacer ainsi la foule.

Une arme sans munition mais pour laquelle le jeune homme ne détenait aucun permis, comme l'a révélé Metronews. Si aucune poursuite n'a pour l'heure été engagée, le jeune homme a déjà son avocat. Le président du comité de soutien de Marine Le Pen en 2012 et secrétaire général du Rassemblement bleu marine va enfiler son costume d'avocat pour défendre le Calaisien. Une annonce faite par Damien Rieu, ex-porte-parole de la mairie FN de Beaucaire, sur Twitter et sur la page de soutien à David et Gaël, le père et le fils mis en cause. 

 

Si l'avocat n'a pas confirmé officiellement la nouvelle, ce dernier s'était positionné dès dimanche dans cette affaire. Sur Twitter, il avait notamment posté une photo des affrontements accompagnés du message "Calais, toujours seul contre tous"

 

Si le père du protagoniste a évoqué "un bon avocat" pour justifier le choix de Gilbert Collard, celui-ci pourrait notamment s'apparenter à une orientation politique. Mardi 26 janvier, Buzzfeed révélait les liens de Gaël avec la mouvance néonazie. Selon le site antifasciste La Horde, le jeune homme estun militant de l'extrême droite radicale alors que certaines photos diffusées le montre avec un homme arborant un t-shirt "NSDAP", le parti nazi en Allemagne, ou encore sous un drapeau affichant un logo proche des SS. 

 

Vidéos ; la manifs des 150 poupées Barbie à Calais

L’extrême-droite ; du fantasme patriote de la poupée Barbie

DA 17/02/2016 11:30

Attention, même si vous avez raison sur le fond, pour rester crédible dans votre kiosque aux canards, il faut éviter de remplacer les arguments par de l'insulte...

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog