Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vos visites

Publié par Le Kiosque aux Canards

David Perrotin, Journaliste chez BuzzFeed News, nous en apprend une bien bonne ; assignés en justice par la régie immobilière de la Ville de Paris (RIVP), l’égérie de la Manif pour tous et son époux avaient été expulsés de leur appartement en novembre 2014 après une décision du tribunal. Frigide Barjot et son mari Basile de Koch viennent de perdre en appel ce jeudi.

Le couple Tellenne qualifié de «plaideurs rancuniers»

Après avoir mis en scène son expulsion, celle qui veut désormais qu’on l’appelle Virginie Tellenne, son vrai nom, et son mari Basile de Koch, avaient quitté l’endroit le 3 novembre 2014. Mais ils avaient immédiatement fait appel de ce jugement. Frigide Barjot demandait également que la RIVP soit condamnée à payer environ 25.000 euros pour «le préjudice matériel et moral causé par cette expulsion».

Plus surprenant, le couple souhaitait également que la cour d’appel de Paris condamne le bailleur social pour les avoir qualifiés de «plaideurs rancuniers (…) d’une imagination procédurière». Et exigeait une publication de l’arrêt dans les journaux Le Monde, Le Figaro et Libération aux frais du bailleur social.

Condamnés à verser 3.000 euros à la RIVP

Dans un arrêt rendu jeudi 4 février et que BuzzFeed Newsa pu se procurer, la cour d’appel balaie toutes les demandes des époux Tellenne et confirme la décision rendu en première instance. Frigide Barjot et son mari sont même condamnés à verser 3000 euros à la RIVP pour les frais de procédure.

Frigide Barjot renvoyée dans les cordes en appel
Frigide Barjot renvoyée dans les cordes en appel

Commenter cet article

ARMAND PELLEGRIN 06/02/2016 21:21

domage de changer "barjot" phonétiquement lui allait très

bien???

françoise 06/02/2016 12:54

Très bien.