Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vos visites

Publié par Le Kiosque aux Canards

Les patrons du parti qui s’auto-proclame «mains blanches, tête haute» sont en train d’entrer dans un monde merdique. Eux qui ratissent large dans la fange de la population qui tente de palier leur inefficacité à se retirer les doigts du cul en pointant du doigt l’immigration, tout en faisant vivre la famille politique la plus riche de France, sont désormais dans le collimateur de la Haute Autorité de la Transparence de la Vie Publique.

Une affaire qui pourrait bien embarrasser Marine Le Pen.

Dans son édition du 25 février, "Le Point" révèle que Marine et Jean-Marie Le Pen sont soupçonnés d'avoir acquis leur propriété commune de Rueil-Malmaison, surnommée "La Bonbonnière", avec l'argent du microparti du patriarche, Cotélec.

Une entorse qui a a conduit la HATVP à saisir la justice pour "abus de confiance" et "recel d'abus de confiance".

Les racailles du FN se pensent en dehors des lois

Bien qu'elle ait vendu la propriété en 1987, Jany Le Pen, épouse du Menhir, était restée dans les lieux comme locataire. A l'issue d'un interminable bras de fer juridique, elle a obtenu de la racheter au prix dérisoire d'il y a 30 ans, 336.000 euros. En janvier 2013, le patriarche des Le Pen et deux de ses trois filles, Marine et Yann en deviennent les heureux propriétaires, Jany conservant "le droit d'usage".

Or pile avant cette acquisition, le compte bancaire du vieux chef frontiste était crédité de 600.000 euros en provenance directe de son microparti, Cotélec, qui correspond à plus de 80% du prix d'achat de la villa (384.000 euros d'arriérés de loyers sont venus s'ajouter aux 336.000 euros de la vente).

"Si les faits étaient avérés, il pourrait s'agir d'un détournement de fonds publics", estime la HATVP.

Si elle était poursuivie dans ce dossier, Marine Le Pen pourrait, en tant que bénéficiaire de l'opération immobilière, risquer cinq ans d'emprisonnement, 375.000 euros et jusqu'à dix ans d'inéligibilité.

Cinq ans de prison pour Marine Le Pen ?

Commenter cet article

bleu pas marine 15/08/2016 22:49

Ah si seulement elle allait en prison ! Quelle joie ! Quel bonheur ! La harpie derrière les barreaux !!!

murel 24/06/2016 09:07

En tant qu'avocat elle doit savoir ou sont les limites de la loi . Il faudrait déjà la radier du barreau et ensuite la jeter en prison, car manifestement elle se moque des lois de la république.

DA 09/03/2016 10:34

Quel que soit le bien-fondé de cet article, je pense que l'usage de la vulgarité et de l'insulte (se retirer les doigts du cul) n'apporte rien, au contraire, à l'information et à sa crédibilité

Le Kiosque aux Canards 09/03/2016 19:59

Sauf que vous n'êtes pas sur un site d'info mais sur mon blog ; j'y écris comme je veux

les Caphys 28/02/2016 12:41

trop beau pour que ce soit vrai !