Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Deuxième tôle pour Marine Le Pen et ses petits copains ; le tribunal de grande instance de Nanterre, saisi en référé par le député européen, a décidé, mercredi 8 juillet, de suspendre l’assemblée générale extraordinaire du Front national.

Bref ; quand on ne sait pas tenir son propre parti, on se pavane pas pour donner des leçons à son pays.

Cette dernière – qui consiste en un vote par courrier des 51 000 adhérents frontistes à jour de cotisation – avait été convoquée le 4 mai par la direction du FN pour entériner une série de réformes des statuts, et en premier lieu la suppression de la présidence d’honneur.

Jeudi, le tribunal de grande instance de Nanterre, saisi par Jean-Marie Le Pen, avait déclaré «nulle et de nul effet» la délibération du bureau exécutif du FN du 4 mai par laquelle le parti l'avait suspendu en tant qu'adhérent dans l'attente de ce congrès, et précisé qu'il «devra rétablir Jean-Marie Le Pen dans tous les droits attachés à sa qualité d'adhérent et le cas échéant à celle de président d'honneur».

Ainsi, après avoir été rétabli dans ses fonctions de président d’honneur, voici le vote par courrier annulé. Bref ; quand on ne sait pas tenir son propre parti, on se pavane pas pour donner des leçons à son pays.

 

Jean-Marie Le Pen fait suspendre l’assemblée extraordinaire du Front national
Tag(s) : #justice, #politique, #FN, #Front national, #tôle, #annulation, #congrès, #Jean-Marie Le Pen, #Marine Le Pen

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :