Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vos visites

Publié par Le Kiosque aux Canards

Celui qui se rêvait responsable Front national d’un département d’île de France n’était, en fait, qu’une racaille. Accompagné de ses copains bras cassés, il avait décidé de brûler des voitures afin de faire croire aux beaufs qui pensent que l’insécurité explose que leurs fantasmes se réalisaient.

Lui qui retweetait les annonces de sa patronne sur les «racailles» qui brûlaient les voitures à Tourcoing vient de se prendre les pieds dans ses mensonges.

Adrien Desport : le pauvre type du Front national

Les racailles du FN se la racontent

Adrien Desport, ex-n°2 du FN 77 et candidat remplaçant aux élections départementales au canton de Villeparisis de Benjamin Attias, également prévenu, et aussi Jean-Baptiste Nadji, responsable-adjoint des jeunes FN du Val d’Oise. Qui, quand ils ne font pas de politique sont étudiant en médecine, fils de policier, courtier en assurances, autoentrepreneuse, conseiller vente...Il est reproché à ce petit groupe d’amis d’avoir, entre autres, incendié treize voitures à Mitry-Mory, dans la nuit du 8 au 9 avril 2015. Un fait divers sur lequel Adrien Desport n’avait pas hésité à dénoncer sur son blog et les réseaux sociaux « l’insécurité dans la ville ».

Face à eux, une salle remplie de victimes. Ces hommes et femmes, dont les voitures ont été brûlées, dégradées ou taguées avec des croix gammées, ont découvert avec stupeur que les auteurs étaient leurs voisins et des militants politiques.

Inventer des délits qui n’existent pas

Par ailleurs, le 28 mars dernier, veille du second tour des élections départementales, Adrien Desport avait déposé plainte à la suite d’une agression au gaz lacrymogène alors qu’il collait des affiches électorales avec le responsable des jeunes FN 95. Il avait même fait état de cet incident sur son site, regrettant « l’indifférence des médias et de certains élus »... à propos de faits totalement inventés ! Les jeunes frontistes sont également poursuivis pour avoir tagué la voiture d’un conseiller municipal FN à Eragny (Val-d’Oise), ainsi que les abords de la maison d’une militante FN du secteur de Provins (Seine-et-Marne).

Au domicile d’Adrien Desport, les enquêteurs ont mis la main sur un gyrophare, un gomme-cogne déclaré en préfecture, des bombes de gaz lacrymogène et une paire de menottes. Une détention d’objets qui n’est pas illégale tant qu’on ne s’en sert pas.

Ces expéditions auraient été menées dans le cadre de soirées arrosées d’alcool et poudrées de cocaïne. « Je n’ai jamais forcé qui que ce soit », a expliqué Adrien Desport, pour tenter de s’extirper du mauvais pas où il se trouve. Ses co-prévenus, qui le décrivent comme manipulateur, ont bien l’intention de tout lui remettre sur le dos. Le parquet, qui craint la réitération des faits, a requis son incarcération. La substitute du procureur a fait allusion à un « projet de guet-apens contre des policiers » évoqué en garde à vue par un des prévenus.

Détention provisoire pour les racailles Front national

Le tribunal a placé Adrien Desport en détention provisoire et ordonné une expertise psychiatrique. Les cinq autres, dont l’un a terminé l’audience en pleurs et une autre a exprimé ses regrets et sa peur des représailles, ont été placés sous contrôle judiciaire. L’audience a été renvoyée au 15 juillet.

L’enquête avait démarré fin mai suite à un signalement du Front national sur les agissements de son ex-responsable départemental. Adrien Desport a été adjoint du secrétaire départemental du FN 77, Renaud Persson, jusqu’en octobre. « Surpris », « dégouté par cette affaire », Renaud Persson a précisé qu’il avait « dégradé » son adjoint car il n’avait « plus confiance en lui ». « Il avait en charge la communication, adorait être en relation avec la presse. Je me suis rendu compte qu’il racontait souvent des histoires sans fondements ».

Au FN, on prépare les sanctions : "Adrien Desport doit passer en commission de discipline" prochainement, précisait, dans la journée, Wallerand de Saint Just, chef de file du FN aux élections régionales de décembre prochain en Île-de-France et ancien avocat du FN.

 

Adrien Desport : le pauvre type du Front national

Commenter cet article

Frrnt 12/06/2015 18:50

http://ateliercoloriage.pichenettes.org/2015/06/12/le-fn-a-evolue/
Ma contribution au "débat"!