Prison ferme pour des nazis français

Ils pensaient que la justice, en France, était trop «libérale» ; ils pourront faire l’expérience du contraire en prison.

 

Cinq membres d'une cellule néonazie du département de la Haute-Saône ont écopé de peines de prison ferme allant de trois mois à deux ans. Ils ont été condamnés pour avoir participé à un groupe de combat, pour des dégradations de biens et pour provocation à la haine raciale ou à la violence.

 

Même s'ils n'avaient aucun projet concret d'attentat meurtrier, leurs comportements étaient "quelque peu dangereux pour l'image de la République", a estimé le président du tribunal correctionnel de Vesoul, Fernand Kato. Les membres du groupuscule avaient été interpellés en mai 2014, peu de temps après avoir posté sur Internet une photo d'eux arborant des cagoules, un kalachnikov et quelques fusils.

 

Davantage anti-musulman qu'antisémite, le groupe de Haute-Saône se disait prêt à "mener la guerre contre l'envahisseur". Ce qui prouve leur inculture puisqu'il existait, sous le troisième Raich, une division SS entièrement composée de musulmans ; La 13e division de montagne de la Waffen-SS Handschar. Des battes de baseball, des poings américains, des cagoules, un buste d'Adolf Hitler ou encore un exemplaire de Mein Kampf avaient été trouvés lors des perquisitions à leurs domiciles.

 

Prison ferme pour des nazis français

fred 03/07/2015 10:40

Petite faute d'orthographe : 3ème rEich.

Aesus 25/05/2015 09:49

° <--- ça, c'est le trou du cul qu'ils avaient en entrant en prison !
O <--- ça, c'est celui qu'ils auront en sortant de prison !
Pourvu qu'ils ne se radicalisent pas en islamistes en taule !
;-)

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog