Petit précis culturel à l'usage de nos amis nationalistes (Traduction : Informasion pour lé zami patriaute)

En réponse aux nombreux commentaires de "patriotes" auto proclamés, qui font un rapprochement entre "socialisme" et "national socialisme", voici un petit précis culturel, avec les traductions...

Qu'est ce que le socialisme ? l'idée du socialisme est née des évènements de la commune de Paris (1871) suite à la défaite de Louis Napoléon III.

Théorisée par Karl Marx puis Friederich Engels dans son essai "Le Manifeste du Parti Communiste" celle ci donnera plus tard naissance à ce que nous appelons communément le communisme, avant de se scinder en divers sous groupes jusqu'à aboutir par exemple aux partis dits socio démocrates.

(Traduction: Ami patriaute, sache ke le sosializme a été inventé par des types bizar qui s'apèle Marx et Engels é ke plu tar sa doneré nèsanse o socialissss et comunisss).

Donc le socialisme prône en résumé une société égalitaire, sans classes et qui se traduit par fondamentaux, l'abolition de la propriété privée et donc la nationalisation des entreprises et la collectivisation des terres. Donc les biens sont mis en commun ainsi que la production des richesses pour être ensuite redistribués au peuple.

(Traduction: Lé socialiss veule l'égalité entreu touss é tout lé bien produi par notre travail von dan lé poche du peuple).

Il est courant que certaines personnes fassent l'amalgame entre le national socialisme (nazisme) et le socialisme. Or ces deux doctrines sont complètement différentes

(Ami patriaute ne confond pa lé socialiss avec les nazi).

En effet, le socialisme ne prône pas la supériorité d'une ethnie, ou d'un groupe sur un autre, il considère que tout être humain est l'égal de l'autre, quelles que soient sa couleur de peau ou sa nationalité

(ke tu sois zarabe, niakoué ou noireu, franssè, chinoi algérien ou kameurounè, tu est pareil).

Deuxième différence, la doctrine socialiste considère que les frontières, les états sont artificiels et ne peuvent entrainer que conflits, impérialisme, inégalités et pauvreté

(é patriaute, lé frontiaire et lé pèi cé pas bien car sa fou la merdeu partou sur la planèt).

Ce qui l'oppose complètement au national socialisme puisque ce dernier prône la supériorité d'une ethnie, d'un groupe sur un autre, et par conséquent considère que parce que certains étant supérieurs à d'autres, ils ne doivent pas être considérés comme des êtres humains: Ils peuvent donc par conséquent être génocidés ou mis en esclavage au profit de la "race supérieure"

(traduction: le nazi cé pa bien car ceu qui se dite supérieur peuve tué ou utilsé lé otre come esclave).

Deuxièmement, le national socialisme estime que la nation prime sur tout, qu'elle doit être exaltée, et qu'en son nom on doit pouvoir commettre des actes contraires à l'humanité, aux lois et la morale si cela peut favoriser celle ci; contrairement au socialisme qui lui exprime l'idée selon laquelle aucune barrière ne peut séparer les individus puisque tout homme est l'égal de son prochain.

Conséquence aucun acte nuisible ne peut être commis à l'encontre d'un individu sous prétexte qu'il serait constitué différemment de corps ou d'esprit

(traduction: Le natio sé caca car sa otorise tou lé zacte barabare o non de l'intérè du pèi. Mè le socialism cé bien car tou le monde il é dé copin).

 

Séverine Amelot ; candidate FN "mauvais pinard, croix gammée, une faute tous les deux mots sur son profil FB"

Séverine Amelot ; candidate FN "mauvais pinard, croix gammée, une faute tous les deux mots sur son profil FB"

Bapt' 14/05/2015 12:22

Pas faux, mais d'un autre côté je doute que nos copains "patriotes" viennent vraiment lire cet article, autant préciser pour ceux que le sujet intéresse et qui ont les capacités intellectuelles de le comprendre x)

Le Kiosque aux Canards 14/05/2015 12:23

En effet ; c'est d'ailleurs pour cela que j'ai validé votre commentaire ;-)

Bapt' 14/05/2015 12:15

Petite précision, le socialisme est bien antérieur à Marx, qui est cependant son principal contributeur. Le marxisme s'est imposé à toute les autres théories socialisantes, mais on les retrouve dès la Révolution française avec Baboeuf, plus tard avec Saint-Simon et Auguste Comte. Marx et Engels sont les représentants du socialisme scientifique, et se sont opposées aux socialistes utopiques et aux libertaires. Parmi les contemporains de Marx, on trouve aussi Proudhon, Bakounine, Kropotkine et Reclus, communément considéré comme anarchiste mais qui font partie du mouvement socialiste, et soutenaient des thèses très différentes. Réduire le socialisme au marxisme (dont je me réclame) et un peu rapide. Soit-dit en passant, le marxisme ne saurait être limité au marxisme-léninisme, et même parmi les marxistes on trouv une grande diversité de projets : trotskistes, luxembourgistes, partisans de Gramsci, etc...
Enfin, les sociaux-démocrates sont assez peu socialistes aujourd'hui, ils relèvent plutôt des théories utilitaristes de Bentham et consort. Selon moi, la meilleure expression du socialisme aujourd'hui se trouvent dans l'écosocialisme dont se réclament le Parti de Gauche, Syriza, Die Linke, etc... Ce courant permet d'adapter les idées de gauche à de nombreuses thématiques absentes de ses débuts, comme le féminisme, l'écologisme, le souverainisme (comme moyen et non pas comme but).

Pouget 20/05/2015 20:31

Merci de ne pas vendre votre Gauche moisie en lieu et place du Socialisme... Qui ose écrire que les écoles socialistes du XIXème siècle et du début du XXème siècle n'ont pas traité du problème de la nation et de la souveraineté du peuple? Les néoconvertis sont priés de laisser les élucubrations du PG à l'entrée ;-)

Le Kiosque aux Canards 14/05/2015 12:18

Vu le titre de ce billet d'humour, vous pensez bien que l'auteur n'est pas rentré dans des détails trop pointus...

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog