L’OCDE confirme que les inégalités n’ont jamais été aussi élevées en France que sous la droite

Vidéo.

Si elles restent encore légèrement en-dessous de la moyenne de la zone OCDE, les inégalités ont davantage augmenté dans l'Hexagone que dans les autres pays entre 2007 et 2011. Avec près de 9% de hausse du coefficient Gini (qui permet de mesures les inégalités d'un pays), il s'agit même de la 3e hausse la plus importante des pays de l’OCDE, qui regroupe 34 pays.

Cette augmentation est d'autant plus alarmante que, depuis les années 1980, les inégalités avaient tendance à être stables en France alors qu'elles augmentaient dans la majorité des pays. En 2013, les plus riches gagnaient par exemple 7,4 fois plus que les plus pauvres, contre 6,8 en 2007.

Les gouvernements mis en cause

«Nous avons atteint un point critique. Les inégalités dans les pays de l'OCDE n'ont jamais été aussi élevées depuis que nous les mesurons», a déclaré le Secrétaire général de l'organisation, Angel Gurría, en présentant le rapport, à Paris, au côté de Marianne Thyssen, Commissaire européenne à l'emploi.

«En ne s'attaquant pas au problème des inégalités, les gouvernements affaiblissent le tissu social dans leur pays et compromettent leur croissance économique à long terme», a-t-il ajouté.

On estime que la montée des inégalités, entre 1985 et 2005, dans les 19 pays de l'OCDE analysés, a amputé la croissance de 4,7 points de pourcentage en cumulé entre 1990 et 2010.

L’OCDE confirme que les inégalités n’ont jamais été aussi élevées en France que sous la droite
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog