Dossier ; les fausses idées concernant l’immigration

A l’heure où l’Asie du sud-est et l’Europe sont confrontées au problème brûlant des migrants, Libération entend dénoncer un certain nombre de contre-vérités. Dans un dossier intitulé « postures et impostures », le journal présente au total dix affirmations, des idées reçues souvent relayées par les gouvernements et que Libé veut désamorcer.

Postulat numéro 1 : il y a une déferlante sur l’Europe via la Méditerranée. Certes oui, les franchissements illégaux sont en forte augmentation, mais l’an dernier, ça ne représentait que 0,05% de la population dans l’Union. Rien du tout comparé à la Turquie, qui héberge 1 million 700 mille réfugiés, le Liban 1 million, la Jordanie 600.000. Les pays riches n’en accueillent qu’un dixième. La quasi-totalité reste dans les pays en voie de développement.
 
Et c’est aussi vrai pour l’immigration dite économique. Où vont les quelque 31 millions de migrants africains ? La moitié restent sur le continent, un quart seulement viennent en Europe.
 
« Et qui aurait cru », s’interroge Libération, « que la France serait un jour une terre de départ ? »Aujourd’hui, il y a plus de Français qui quittent l’Hexagone que de Français qui reviennent. On les appelle expats, plutôt qu’immigrés, comme s’il y avait un grade, une hiérarchie.« L’immigration est un sujet rempli de pièges ». Dernier démenti, non des terroristes ne se glissent pas parmi les migrants, comme l’avait suggéré le secrétaire général de l’OTAN.« Aucun auteur des attentats, déjoués ou non, ces deux dernières années en Europe, n’est entré clandestinement », explique un analyste des risques. « Que ferait un djihadiste qui arriverait en Europe sans papiers, sans armes, sans argent ? »
 
Peaux vives et peaux mortes
 
Au moment où le groupe Etat Islamique s’attaque aux antiquités de Syrie, Le Mondes’intéresse aux livres « sauvés de la barbarie ». Passionnant article au sujet de ces manuscrits anciens sortis in extremis d’Irak par les dominicains (cette communauté chrétienne fondée il y a 800 ans). Des pièces uniques sorties de Mossoul, avant l’arrivée des djihadistes. Des milliers d’archives et de textes en écriture cunéiforme. Il y est question de religions, de croyances, mais aussi de science, d’astronomie, de musique, de littérature, de récits de voyages. On peut les voir dans une exposition en ce moment à Paris. Beaucoup ont été numérisées, mais seule la moitié des originaux ont pu être sauvés à temps, les autres ont été détruites ou revendues sur le marché parallèle. Le Père Najeeb raconte sa fuite, les bras chargés de manuscrits : « Les peaux vives et les peaux mortes, à savoir les écrits, ont le même destin ».
 
Unité fragile
 
« François Hollande lance les grandes manœuvres pour 2017 » : c’est la Une du Figaro. Photo de François Hollande, apparemment détendu lors du sommet européen hier à Riga, les mains ouvertes face à la presse. Le chef de l’Etat conforté par les résultats du vote interne au Parti socialiste, la victoire assez large de la motion Cambadélis, « prépare les prochaines étapes en vue de sa candidature ». Le bon score de la ligne réformatrice, estime Le Figaro« écarte la perspective d’une primaire à gauche ». A l’UMP, écrit le quotidien conservateur, on redoute « l’habileté tacticienne » du président de la République.
 
Certains éditorialistes insistent sur la confortable majorité accordée aux légitimistes. « Le gouvernement peut souffler », estime La Voix du Nord. Au Congrès du Ps dans quelques jours,« tout le monde marchera droit », d’après Midi Libre. « Loin des tensions habituelles on ne verra qu’une seule tête, celle de Cambadélis, le nouveau roi des Eléphants ».
 
Mais d’autres ne se font guère d’illusions. Ainsi dans son édito, l’Union se demande si le parti va durablement « se tenir au garde à vous devant François Hollande et Manuel Valls ? L’alignement sera photogénique, mais dans la réalité, cette unité sortie des urnes est fragile ».
 
Confirmation dans Les Dernières Nouvelles d’Alsace : « le Ps n’en a pas fini avec les dissensions. Avec près d’un vote sur trois, les frondeurs sont bien là. D’accord, le parti n’a pas explosé. Mais la motion gagnante est illisible ». Selon La Charente Libre, le succès de cette« nouvelle synthèse à la sauce Cambadélis est le cache misère d’un mouvement électoralement laminé, en manque d’idées et de militants ». Le Républicain Lorrain donne rendez-vous aux élections régionales du mois de décembre. « Un test autrement plus probant pour l’exécutif que le soutien des camarades. »
 
Le gouvernement est confronté à une nouvelle polémique sur l’impunité des hauts fonctionnaires. « Sont ils vraiment intouchables ? », se demande très directement le Parisien Aujourd’hui en France. A l’origine, le cas d’Agnès Saal, débarquée de la présidence de l’INA, l’Institut National de l’Audiovisuel, notamment pour des notes de taxis exhorbitantes, immédiatement recasée au ministère de la Culture. « L’Etat protège-t-il trop ses serviteurs ? »Le Parisien nuance. Les sanctions existent dans la fonction publique. Reste que, explique le journal, « le mal est fait. Cette affaire, gérée avec une effarante maladresse, ravive le sentiment que le public et le privé sont en France, deux mondes parallèles. Une aubaine pour les populistes, une malédiction pour les vrais serviteurs de l’Etat. »
 
Mirage du désert
 
Au moment où le grand monde du cinéma est réuni à Cannes, un autre festival, d’un tout autre genre, vient de s’achever dans le Sahara. Ça se passe dans l’extrême ouest de l’Algérie. « Mirage du désert, toute une série de spectacles, sur des tapis, sous le ciel étoilé ». Un festival de cinéma « très roots », raconte Libération. Il est concentré sur l’Histoire tourmentée des Sahraouis. Chassés de leur terre par le Maroc, ils se sont réfugiés là dans le camp de Dakhla. « L’image pour faire entendre leur voix ». Un participant raconte : « le tabou a été brisé. Beaucoup ont compris qu’incarner notre Histoire est la seule façon de défendre notre identité ».

En savoir plus sur l’immigration

Dossier ; les fausses idées concernant l’immigration
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog