Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vos visites

Publié par Le Kiosque aux Canards

Suite à notre article d’hier ; Jean-Marie Le Pen, s’exprimant sur France Inter aujourd’hui à du mal à démentir les informations de Médiapart et du Kiosque aux Canards développant les comptes en Suisse du Front national.

 

Le site d'information en ligne Mediapart affirme lundi que le président d'honneur du FN Jean-Marie Le Pen a été le détenteur d'un compte bancaire "caché" en Suisse et abondé à hauteur de 2,2 millions d'euros. L’intéressé dément et évoque 'des organes para-policiers' chargés de "semer la perturbation dans la classe politique".

"Cela fait partie de l’offensive générale qui est lancée contre nous. Je ne suis pas tenu de m’expliquer sur ce que dit n’importe qui, en particulier les organes para-policiers qui sont chargés de semer la perturbation dans la classe politique. C’est comme ça qu’ils gagnent leur croûte : ils manient le scandale, le «on-dit»… Voilà, c’est tout…", explique Jean-Marie Le Pen, avant de couper court à la conversation.

Jean-Marie Le Pen, président d’honneur du Front national :

Philippot ne dément pas mais joue la surprise

La veille, Mediapart et Le Kiosque aux Canards affirmaientt que le président d’honneur du Front national a détenu un compte caché chez HSBC (la lecture de l'article est réservée aux abonnés de Médiapart), puis à la Compagnie bancaire helvétique, à travers un trust placé sous la responsabilité légale de son majordome, Gérald Gérin, qui serait aussi le trésorier des associations de financement Cotelec et Promelec.

Selon Florian Philippot, le vice-président du FN, Marine Le Pen "est très surprise, n'en connaissait rien non plus." "C'est à lui, puisque c'est son dossier fiscal personnel qui est concerné, de donner des explications mais je ne peux pas croire que ce soit vrai. Marine Le Pen attend, comme nous tous, des explications des éclairages et des explications", a-t-il ajouté.

1,7 million sous forme de lingots et de pièces d'or

2,2 millions d'euros auraient été déposés sur le compte de ce trust, dont 1,7 million sous forme de lingots et de pièces d'or. Le parquet de Nanterre a reçu ces éléments du service antiblanchiment Tracfin, précise aussi Mediapart, qui dit avoir eu connaissance d'un courrier daté de 2008, dans lequel le majordome reconnaît être l'ayant droit du trust, courrier qui a été communiqué à la justice.  Gérald Gérin, assistant parlementaire de l'eurodéputée FN Marie-Christine Arnautu, est aussi l'assistant personnel de Jean-Marie Le Pen, selon l'organigramme du FN. Le majordome serait devenu en 2008 l'ayant droit d'un trust basé aux îles Vierges britanniques, selon Mediapart.

Des Iles Vierges britanniques aux Bahamas

Cette structure gérée depuis Genève par Me Marc Bonnant, l'un des avocats d'affaires de la place, a, toujours selon Médiapart, détenu un compte ouvert à la HSBC jusqu'en mai 2014. À cette date, le compte aurait été clôturé et les fonds transférés aux Bahamas, sur un compte ouvert auprès de la Compagnie bancaire helvétique, qui n’a pas souhaiter commenter ces affirmations. La déclaration 2014 de patrimoine de Jean-Marie Le Pen, qui est député européen, est en cours d'examen à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. Des soupçons portent sur l'existence d'un trust en Suisse, mais il n'est pas démontré à ce stade que le président d'honneur du FN en est bien le bénéficiaire.

Argent planqué du Front national : Le Pen a du mal à démentir

Commenter cet article