Vidéos en fin d'article.

En représailles à l'attentat contre Charlie Hebdo, les Anonymous ont commencé à pirater des sites jihadistes

Les membres du collectif Anonymous, comme ils l'avaient annoncé quelques heures après l'attentat contre Charlie Hebdo, ont commencé à lancer des actions numériques contre des sites de propagande jihadistes.

Dès vendredi, toujours sur le site Pastebin, Anonymous dévoilait une liste d'une trentaine de comptes Twitter (en français, en anglais et en arabe) et de profils Facebook, tous présentés comme étant liés au jihadisme et à l'extrémisme islamique, puis menait des actions de blocage contre certains d'entre eux.

Ce week-end, le groupe a intensifié son offensive en bloquant des sites internet. L'opération, baptisée #OpCharlieHebdo, a notamment visé les sites Alintibaha et ansar-alhaqq.net, connus pour héberger des messages appelant au jihad.

Les Anonymous continuent de préparer d'autres attaques virales contre les jihadistes : infiltration des bases de données ou de serveurs informatiques, détournement de pages d'accueil de sites, révélations d'autres comptes d'extrémistes islamiques sur les réseaux sociaux. La guerre virtuelle est d'ores et déjà bien réelle.

les Anonymous sont passés à l’attaque
Retour à l'accueil